Les collines

Page précédentePage précédente

"J'ai toujours aimé depuis ma petite enfance le désert parfumé qui s'étend entre Allauch et Aubagne..." Marcel Pagnol

"Et moi aussi en Arcadie, j'ai gardé les chèvres avec Ménalque et j'ai cherché ce bouc perdu..."
(Les Bucoliques de Virgile traduites par Marcel Pagnol).

"...Dès que j'ai eu quelque argent, j'ai acheté... des parcelles de terrain qui ne portaient aucune culture mais beaucoup de poésie... Plus tard, j'ai tourné dans ces collines trois films, "JOFROI", "ANGELE", "REGAIN"... Je voudrais... en souvenir de mon enfance et pour honorer la mémoire de mon frère Paul Pagnol, mort à trente-quatre ans, qui fut le dernier chevrier des collines d'Allauch, y construire non plus un village mort, mais une ville vivante."
(Lettre au maire d'Allauch - 1942)

"J'allais le voir souvent...je le cherchais, guidé parfois par le son lointain de l'harmonica ; souvent au printemps par l'odeur du bouc ; toujours par ma tendresse fraternelle, plus sûre qu'un pendule de sourcier."
(Préface aux Bucoliques-- extraits).

Pour visiter les lieux où le petit Marcel se promène avec Lili, puis où Marcel Pagnol le cinéaste tourna la majeure partie de ses films, il faut, en partant d'Aubagne aller vers Les Camoins, La Treille et Allauch. Plusieurs chemins de randonnées vous permettent d'aller vers le vallon de Passe-Temps, La Baume Sourne, Les Barres de Saint-Esprit et surtout le Garlaban qui domine toute la région.