Après le triomphe de "Don Camillo", Fernandel retrouve une dernière fois son complice Marcel Pagnol pour une énorme farce adaptée de la pièce d'Emile Mazaud. Cette histoire de cocu magnifique est une "galéjade" qui touche à des sentiments humains, amplifiés par la faconde méridionale. Cette comédie, réalisée par Henri Verneuil, a choqué certains spectateurs lors de sa sortie en 1953. Pourtant Fernandel est ici au meilleur de sa forme : "un très grand acteur qui ne laisse rien dans l'ombre et joue de son visage en maître violoniste". Saturnin Fabre, en psychanalyste moliéresque, lui donne la réplique, et la légendaire Pauline Carton n'est pas en reste.

Carnaval

Page précédentePage précédente

La production

Producteur : Société nouvelle des Films Marcel Pagnol.
Scénario et dialogues : Marcel Pagnol, d'après la pièce d'Emile Mazaud "Dardamelle".
Réalisation : Henri Verneuil.
Images : André Germain.
Décors : Robert Giordani.
Montage : Raymonde et Jacques Bianchi.
Musique : Raymond Legrand.
Première présentation publique : Monte Carlo, mai 1953.
Durée : 1 h 30

Les interprètes

Fernandel - Dardamelle
Jacqueline Pagnol - Francine, sa femme
Mireille Perrey - Sa cousine
Saturnin Fabre - Le psychanaliste
Pauline Carton - Toinette, la bonne
Renée S. Passeur - La baronne
Antoine Arnaudy - Le curé
Charles Blavette - Lambrequin
Arius - Le maire
Manuel Gary - L'amant

L'histoire

Architecte réputé, mais mari trompé, Dardamelle proclame partout son infortune au grand effarement de sa femme et de l'amant de celle-ci.