"Le film pour lequel j'ai construit un village". Ainsi Marcel Pagnol présente "REGAIN" à sa sortie le 2 octobre 1937. Adapté du roman de Jean Giono, il est le plus ambitieux, le plus proche de l'univers de l'écrivain. Pagnol va se livrer à un travail de débroussaillage et de clarification. Avec un minimum de personnages et un dialogue moins abondant que de coutume, le paysage domine le drame, scandé par la symphonie d'Honegger.
Le village d'Aubignane, construit pour les besoins du film sur un éperon rocheux du massif d'Eoures, servit de cadre au tournage. Pagnol vécut en compagnie de son équipe en contrebas, dans l'ancienne maison d'"ANGELE", un hiver rigoureux.
La belote avait pris le relais des parties de pétanque et on écoutait parler Pagnol. Fernandel raconte : "Tourner avec Marcel, c'est ne plus savoir où commence le travail, où finit le plaisir... Il a le sens des dialogues jusque dans la vie et on ne discerne plus très bien, au bout de la journée, quelles sont les répliques qui ont été enregistrées et celles dont il a enrichi les instants de repos."

Regain

Page précédentePage précédente

La production

Producteur : Les Films Marcel Pagnol.
Scénario et dialogues : Marcel Pagnol, d'après le roman de Jean Giono.
Réalisation : Marcel Pagnol.
Images : Willy Faktorovitch.
Décors : Marius Brouquier.
Montage : Suzanne de Troye, Jeannette Ginestet.
Musique : Arthur Honegger.
Extérieurs : Colline du Saint Esprit.
Studios : Marcel Pagnol - Marseille.
Première présentation publique : Paris, octobre 1937.
Durée : 2 h 01.

Les interprètes

Orane Demazis - Arsule
Fernandel - Gédémus, le rémouleur
Gabriel Gabrio - Panturle
Margueritte Moreno - La Mamèche
Robert Le Vigan - Le brigadier
Edouard Delmont - Le père Gaubert
Charles Blavette - Son fils
Milly Mathis - Sa bru
Henri Poupon - L'Amoureux
Odette Roger - Sa femme

L'histoire

Dans un village abandonné, seul habite encore Panturle. Tout autour, morte, la terre ne produit plus rien. Un rémouleur, Gédémus, arrive accompagné d'une jeune femme, Arsule, qu'il emploie pour tirer sa charrette. L'amour qui va naître entre Panturle et Arsule transformera la destinée même du vieux village.