Forum

Page prcdentePage précédente

Nouveau sujet | Répondre | S'enregistrer | Profil |

Faire une recherche :



cigalon1 ..........La Belle Meuniére..........
25/04/2008
16:36


Cher Nicolas.

Je suis à la recherche des textes
écrits par M Pagnol pour ce film.

Les éditions Eschig viennent de me
répondre négativement;ces titres
ne sont plus a leur catalogue ,
aussi je me tourne vers vous.

Avez-vous traces de ces textes?

Je souhaiterais dans un prochain
article faire découvrir un coté
du talent de M.Pagnol,et sur le
disque enregistré par T.Rossi,ce
n'est pas facile de déchiffer.

Bien Cordialement. Cigalon.

[Effacer]

nicolas RE: ..........La Belle Meuniére......
25/04/2008
21:14

Bonjour,

De quels textes parlez-vous?
Nous avons quelques manuscrits, découpages et anecdotes sur le film.

Par ailleurs, le livre que nous sortons au mois de Juin fait une grande place à la création de La Belle Meunière et au procédé Rouxcolor...

Nous avons aussi le dossier de presse de l'époque.

Le DVD quand à lui, sortira au mois de septembre.

Amicalement.

[Effacer]

TCECCO RE: ..........La Belle Meuniére..........
25/04/2008
23:22

LA BELLE MEUNIERE (1948)
Un film de Marcel Pagnol .
Mise en scène de Max de Rieux .
Musique de Franz Schubert adaptée par Tony Aubin et interprétée par l'orchestre des concerts Pasdeloup.
Interprété par Tino Rossi (Franz Schubert), Jacqueline Pagnol, Raoul Marco, Lilia Vetti, Raphaël Patorni, Thérèse Dorny, Suzanne Desprès...
Tino Rossi chante "SALUT DU MATIN" - "SALUT DU SOIR" - "MERCI AU RUISSEAU" - "LES FLEURS MEPRISEES".
Le film : (raconté par Marcel Pagnol, de l'Académie Française)
"Franz Schubert, découragé par une lettre de Goethe, quitte ses amis et sa ville, au début des vacances.
Il veut suivre le cours d'un ruisseau, dans les montagnes, afin d'apprendre la musique.
Il rencontre un ruisseau qui lui plait. Il le suit en composant des chansons.
Il découvre sur la rive, un vieux moulin. Il bavarde avec le meunier, qui lui propose un mois de travail.
Schubert refuse en souriant et s'en va le long du ruisseau.
Soudain, il s'arrête, et regarde à travers les roseaux. Puis, il se tourne vers un petit chevrier, et lui demande :
?Qui est cette jeune fille qui se baigne ?
Le chevrier dit :
?C'est la fille du meunier.
Schubert retourne sur ses pas, et il dit au meunier :
? J'ai réfléchi, et j'accepte votre offre.
La fille du meunier est charmante et Schubert en tombe amoureux. Il compose pour elle plusieurs lieder.
Elle l'écoute, ravie. Le jour de la Saint-Guillaume, qui est la fête du meunier, Schubert et la belle meunière décident de se marier.
Mais un cor sonne au loin : c'est la chasse de Monseigneur. Une biche, poursuivie par des chiens que le cerf a mis en défaut, vient se réfugier

dans le moulin. La petite meunière en ferme la porte, se jette devant les chiens, et insulte Monseigneur, qui, sans le savoir, chassait une biche.

Monseigneur est charmé par l'insolence et la beauté de la meunière. Il l'invite à la fête paysanne, qui a lieu chaque année au château ; elle en

sera la reine. Quant au jeune apprenti-meunier, puisqu'il est savant en musique, il conduira les musiciens de la fête.
Schubert, très inquiet, dirige l'orchestre.
Au milieu des danses paysannes, la jolie meunière vêtue d'une robe faite au château, arrive au bras de Monseigneur.
Elle danse avec lui. Puis, brusquement ils disparaissent.
Schubert, désespéré, abandonne l'orchestre, et part sur les traces de sa bien-aimée. Il rencontre, dans un bosquet, la favorite du comte, pâle

de colère et d'inquiétude. Elle lui révèle que la meunière sera tout à l'heure la nouvelle favorite, et que Monseigneur, qui est un homme per- du

de vices, l'a conduite dans le pavillon du parc.
En effet, nous voyons le comte faire sa cour à la meunière, devant une table chargée de gâteaux et de vins précieux dans des carafes de

cristal. Mais la vieille baronne vient le chercher ; il doit aller saluer le grand vicaire, qui arrive au château.
En l'absence du comte, Franz Schubert entre par la fenêtre.
Il supplie la meunière de fuir avec lui. Mais elle est fière de sa robe, de son éventail, et des galanteries que lui dit Monseigneur.
Franz veut faire du bruit. Elle l'assure de son amour, et le supplie de retourner au moulin, où elle viendra tout à l'heure lui faire la soupe.
Franz, dans une grande inquiétude, revient au moulin, et il attend, près de la grande roue de bois. Peu à peu son angoisse grandit ; enfin il

désespère.
Cependant, à Vienne, les amis de Franz se sont réunis, et s'inquiètent de son sort. Il savent à peu près à quel endroit la diligence l'a conduit.

Ils décident de partir ensemble à sa recherche : ils suivront les ruisseaux ; à la manière du fidèle Blondel qui chantait auprès des châteaux

pour retrouver Richard Coeur de Lion, ils chantaient des lieder de Schubert près de chaque ferme et de chaque moulin.
Mais voici, que sur la route, sonne le galop des chevaux : c'est la calèche de Monseigneur, qui lui ramène ses amours.
Il s'élance. Mais la belle Meunière n'est pas là : et ce n'est qu'une chambrière, qui lui apporte un court billet : la meunière est dame d'honneur

au château. Elle ne rentrera pas ce soir.
Longuement, dans le soir qui tombe, Schubert, auprès du ruisseau, son ami, chante sa douleur de l'aimer encore.
Des choeurs lui répondent : ce sont les nymphes des, fontaines qui voudraient l'attirer au fond de l'eau.
Par bonheur, le meunier revient de la fête. Il revient seul. Il a compris la trahison de sa fille, et le désespoir de Franz.
Gauchement mais avec une amitié véritable, il essaie de le consoler : "Il y a d'autres moulins, d'autres ruisseaux, d'autres meunières".
Franz reste sombre, et la lointaine berceuse du ruisseau l'appelle avec une tendresse inquiétante.
Par bonheur, dans la nuit, un choeur retentit. Le visage de Franz s'éclaire : il a reconnu la voix des ses amis, il est sauvé.
Pendant qu'il descent l'escalier de bois pour les rejoindre, le meunier lui parle :
Le meunier :
Tu ne me laisses pas un message pour elle ?
Franz :
? A quoi bon ? Tout ce que je sens aujourd'hui, un jour, peut- être, elle l'entendra chanter par d'autres.
Alors elle baissera la tête pour cacher ses larmes, et elle n'osera pas dire :"Celle qu'il aimait, c'était moi".
Puis il descend, mélancolique, et s'éloigne dans la nuit".

[Effacer]

cigalon1 RE: ..........La Belle Meuniére......
26/04/2008
13:07


Nicolas ,je parle des paroles que votre grand pére à écrite sur la musique de F.Schubert et que chante
Tino Rossi dans le film.A savoir :

- Ruisseau de mes amours
- En route
- Au bord du ruisseau
- Salut du matin
- Inquiétude
- Le coeur fidéle
- Merci au ruisseau
- Les fleurs méprisées

Tous ces textes ont été édités
par les éditions Max Eschig.

Merci de donner suite.
Cordialement. CIGALON.

[Effacer]

lepetithyerois RE: ..........La Belle Meuniére......
10/05/2008
18:34

Bonjour à tous,
Nouveau sur ce forum, je suis ravi d'apprendre que la Belle Meunière va être bientôt disponible en DVD car c'est un des rares films de Marcel Pagnol que je n'ai jamais pu voir. J'ai eu l'occasion il y a quelques années de retrouver une partie du manuscrit préparatoire et il est toujours intéressant de voir les variantes entre le texte initial et le film tel qu'il a été voulu par l'auteur.
Amicalement.
Gérard

[Effacer]

tacata13 RE: ..........La Belle Meuniére..........
18/05/2008
14:13

Je suppose que vous connaissez le livre de Pagnol "La belle meunière" paru aux editions Self en 1948, avec la plupart des dialogues du film... avec les paroles des chansons du film de 1948).

je suppose aussi que vous connaissez le double 33 tours "la belle meunière" sorti lui dans les années 60, sous la référence CMF-013-014. ce double disque semble reprendre, (si je ne me trompe pas), la bande son du PREMIER film en noir et blanc de la belle meunière, sorti lui, en 1947.-Film, qui aurait été détruit par Pagnol, pour être refilmé en couleur en 1948-.
Il apparait peu probable qu'une copie de cette première moutûre ait survécu. c'est dommage, car Tino y chante notamment la chanson "les fleurs du meunier" qui, si mes souvenirs sont exacts, ne fut pas reprise dans le second film couleur... (je n'ai pas revu le film depuis 20 ans, et je n'ai pas la vhs, pour en etre certain).


Les petits formats relatifs aux chansons adaptées par pagnol son quant à eux extrêment difficiles à trouver. voici toutes les infos que j'ai sur le film.

[Effacer]

Lizbec RE: ..........La Belle Meuniére..........
23/12/2008
12:04

Un lien supplémentaire :

http://www.dvdclassik.com/Critiques/belle-meuniere-pagnol-dvd.htm

[Effacer]