Forum

Page prcdentePage précédente

Nouveau sujet | Répondre | S'enregistrer | Profil |

Faire une recherche :



Giuliano Le temps des amours: les pestiférés (5°)
25/08/2005
18:37

“Les préparatifs du départ durèrent toute la journée. (…) on entassa sur le charrettes (…) la poudre, le plomb et les étoffes“. Ces ‘étoffes’, sont-elles vraiment des tissus? Mais il me semble absurde que les fuyards portent avec soi des tissus: qu’est-ce qu’ils s’en font?! Ou alors, sont-elles, comme disent les dictionnaires, des ‘alliages d’étain et plomb’? Mais – disent encore les dictionnaires – ce type d’alliage sert pour fabriquer les tuyaux d’orgue. Et, en plus, ils ont déjà du plomb. Et alors?! Mais – encore les dictionnaires! – l’étoffe pourrait etre un alliage de plomb et antimoine (pour les caractères typographiques), ou d’acier et chrome, pour les couteaux …Et alors?! A’ l’aide, mes amis, et, s.v.p., lisez aussi le n. 4°!

[Effacer]

josèphe Re: Le temps des amours: les pestiférés (5°)
26/08/2005
00:09

l’ai lu il y a longtemps maintenant le temps des amours je ne me souviens plus trés bien mais aprés les " plombs et la poudre" les étoffes ne seraient elles pas l’autre composant (la bourre) qui servait à faire des balles? ????je suggère mais n’ayant pas le texte sous les yeux........



j’entend par "balles" les projectiles qu’on tirait avec des fusils.

[Effacer]

JJ30 Re: Le temps des amours: les pestiférés (5°)
27/08/2005
00:13

Si comme le dit Josèphe, les étoffes peuvent servir à fabriquer des bourres pour les cartouches, je ne pense pas que ce soit le cas ici car il ne faut pas oublier que la grande peste de Marseille a sévi en 1720 et à l’époque, point de cartouches ! A moins que des morceaux d’étoffes aient servi à "bourrer" les fusils pour que le coup parte mieux sous la pression de la poudre qui explose.

Une autre application des étoffes en association avec la poudre est la fabrication de mèches.

Lorsqu’on veut faire sauter un obstacle (murs, rochers, ...), il faut d’abord creuser un trou. On met en place la poudre, en petits barils étanches le plus souvent, puis on "bourre" solidement pour que la pression puisse augmenter très vite dans la cavité. Le feu est mis par une mèche (ou plusieurs par mesure de sécurité)relativement rapide : un tube d’étoffe enduite de poix ( contre l’humidité ) rempli de poudre.

Voilà tout ce que j’ai pu trouver.

J-J

[Effacer]

Anonyme Re: Le temps des amours: les pestiférés (5°)
02/09/2005
14:47

"étoffe" dans le langage des artificiers, pour les armes à poudre noire, est un vieux synonyme d’étoupe (chanvre, filasse), sans doute stuppe en italien plutot que imballaggio?



En tout cas, c’est le détonnateur des pistoles depuis le 16e siècle.



http://poudrenoire.forumactif.com/viewtopic.forum?t=73"; target="_blank" target="_new">http://poudrenoire.forumactif.com/viewtopic.forum?t=73;

[Effacer]