Forum

Page prcdentePage précédente

Nouveau sujet | Répondre | S'enregistrer | Profil |

Faire une recherche :



leila LA RELATION ENTRE PERE ET FILS DANS LA GLOIRE DE MON PERE
13/12/2005
14:38

salut tout le monde!

ayant lu la gloire de mon pere, jai decidé de faire un exposé sur l’oeuvre. jai choisi LA "RELATION ENTRE MARCEL ET JOSEPH PAGNOL DANS L’OEUVRE"

les sentiments de marcel envers son pere leur relation ....

si quelqu’un a une idée merci de la faire partager

[Effacer]

romain Re: LA RELATION ENTRE PERE ET FILS DANS LA GLOIRE DE MON PERE
19/12/2005
21:26

Bonsoir et merci t’intéresser à l’oeuvre de Marcel Pagnol. Il me semble que Pagnol parle beaucoup de ses parents et notamment de la relation avec son père dans certaines préfaces de certaines éditions de La Gloire de mon Père. Je ne suis pas très précis je m’en confesse, mais je ne retiens pas les éditions et les années... cela dit, n’hésite pas à tenter plusieurs bibliothèques et magasins pour trouver des éditions différentes. Il me sembleégalement qu’un très grande édition avec tous les écrits de Pagnol et diverses analyses était sorties... là encore je ne peux pas te donner de références précises dans l’immédiat mais elle se trouve à la bibliothèque de Blois (41) ou j’étudie et je pourrais te retrouver ça début janvier si cela t’intéresse.



Si on s’en attache au roman on peut dire que Pagnol a une relation somme toute banale. Là seule chose qui me vient à l’esprit et que Marcel apprend les faiblesses de l’homme à travers la relation avec son père. Dans un premier temps, il découvre la honte en voyant son père faire ses premiers pas à la chasse aux bartavelles avec l’oncle Jules. Pour la première fois il doute de son père car lui qui avait une image du père instituteur, ayant réponse à tout maîtrisant tout il le sent pour la première fois trembler et avoir peur de ses capacités.



La deuxième chose qui me revient comme événement marquant dans la relation père-fils et l’instant où il découvre que les adultes peuvent mentir (le mensonge qui lui aurait valu de peu de ne pas faire l’ouverture de la chasse).



La troisième chose qui me revient est celle du père qui change... Lui, l’instituteur de l’école républicaine, confesse devant son fils qui rentre au collège que c’est maintenant lui qui lui fera la leçon et qui sera son professeur.



Enfin, toutes sortes de sentiment divers mais qui ne me paraissent pas particulier à cette histoire, qui sont finalement commun à tous comme la quasi haine devant le garde humiliant son père après la traversée des trois châteaux...



mais là nous y voilà : c’est "Le Château de ma mère" et ce n’est plus ton sujet.



A bientôt et bon courage. J’avoue que d’autres "puristes" sauront sans doute mieux t’aider que moi dans ma démarche...

[Effacer]

leila Re: LA RELATION ENTRE PERE ET FILS DANS LA GLOIRE DE MON PERE
31/12/2005
01:43

merci beaucoup romain!!

c’était un plaisir de lire ton msg!

[Effacer]

stephij Re: LA RELATION ENTRE PERE ET FILS DANS LA GLOIRE DE MON PERE
15/06/2007
20:14

Je réponds très tardivement à votre post (deux ans plus tard!) mais ce sujet m’intéresse particulièrement et je viens de découvrir ce forum. Je pense que l’image du père se dégrade tout au long des romans autobiographiques. Le père idéalisé par le tout jeune enfant devient petit à petit un homme plus humain avec ses faiblesses et ses défauts. Il devient plus réel au fur et à mesure que Marcel grandit et aiguise son esprit critique. De héros, son père devient homme.

[Effacer]