Forum

Page prcdentePage précédente

Nouveau sujet | Répondre | S'enregistrer | Profil |

Faire une recherche :



Dom Les sentiers Marcel Pagnol
05/05/2006
10:41

J’en rêvais depuis des années: demain je pars pour Aubagne afin de marcher dans les pas du petit Marcel.

si quelqu’un peut me donner des renseignements utiles ils seront les bienvenue mais faites vite.

à mon retour je vous donnerai mes impressions.

merci pour le site que je viens de découvrir.

[Effacer]

Anonyme Re: Les sentiers Marcel Pagnol
05/05/2006
11:02

Bonjour,

Vous trouverez à L’Office du Tourisme d’Aubagne et au Petit Monde de Marcel Pagnol, un superbe album intitulé "Dans les pas de Marcel Pagnol", dans lequel vous trouverez tous vos renseignements et de nombreuses photos couleurs des sites.

L’Office du tourisme propose aussi des plans détaillés sur les sentiers.

Bon Séjour.

[Effacer]

Dom Re: Les sentiers Marcel Pagnol
05/05/2006
11:29

Merci.

[Effacer]

Dom Re: Les sentiers Marcel Pagnol
30/06/2006
09:13

Apres une semaine passé en Pagnolie à arpenter villages et sentiers mon sentiment est mitigé;

en un siecle il est bien évident qu’avec l’augmentation de la population les zones urbanisée ont "mangé" une grande partie de cette région mais heureusement les collines sont encore préservées (pour longtemps j’espère) et, en lisant quelques pages des "souvenirs" assis sous le Garlaban la magie opère toujours,je vous assure :Marcel et Lili courrent toujours dans la garrigue.à bientôt.

[Effacer]

Lorraine Re: Les sentiers Marcel Pagnol
05/07/2006
16:39

Impatiente d’avoir vos impressions, j’y vais en

août...

[Effacer]

Anonyme Re: Les sentiers Marcel Pagnol
06/07/2006
14:31

Il y a 50 ans, lorsque je parcourrais les collines avec mon père,il y avait beaucoup plus de pins. Mais les feux sont passés par là. Et surtout,l’environnement était moins construit.

C’était encore la campagne! Aubagne, d’ailleurs était une petite ville bien séparée de Marseille.

Lorsque je retourne parfois au sommet du Garlaban, ou à la grotte du Grosibou, il me prend à rêver au temps jadis. Mais je ressens toujours, dans ces collines, la même impression de sérénité. L’agitation de la vallée, de Marseille, n’arrive pas jusque là. L’espace est là qui nous entoure, avec le ciel qui rejoint au loin la mer, et tout est alors si petit en bas.

Alors, la magie fait son oeuvre, et les souvenirs ressurgissent ; du temps où je lisais et relisais "La Gloire de mon père" et "Le Château de ma Mère", en participant aux aventures de Marcel et Lili.

[Effacer]