Forum

Page prcdentePage précédente

Nouveau sujet | Répondre | S'enregistrer | Profil |

Faire une recherche :



Emilie Angèle
11/07/2006
16:00

Bonjour à tous!

En tant qu’étudiante en Master 1 de Lettres Modernes (et surtout en tant qu’inconditionnelle de Pagnol), j’ai fait un mémoire sur le film Angèle.

Je dois dire que j’ai passé une merveilleuse année en "compagnie" de Marcel Pagnol et d’Angèle, et, de là où il est, je voulais juste le remercier pour son talent et pout tout ce qu’il a fait pour le cinéma et pour la littérature.

Je m’étonne une nouvelle fois du fait que les dialogues des films de Marcel Pagnol n’ont pas été publiés (seuls les textes des scénarios originaux l’ont été). Quelqu’un pourrait-il m’expliquer ce fait étrange?

Je m’étonne également du fait que Marcel Pagnol reste plus célèbré et aimé pour ses Souvenirs d’enfance, aussi beaux soient-ils, que pour ses films et son théâtre. D’ailleurs, dans le forum, il est plus souvent question des Souvenirs d’enfance que des films de Pagnol.

Y a-t-il des gens qui, comme moi, sont encore plus touchés par les films de Pagnol que par ses Souvenirs d’enfance?

Enfin, pour ceux qui aiment tout particulièrement les écrits biographiques de Marcel Pagnol, je leur conseille la lecture de Pirouettes et de La Petite Fille aux yeux sombres, ouvrages de jeunesse dans lesquels apparaissent déjà de nombreux thèmes qui seront chers à Pagnol toute sa vie durant (l’amitié, la peur du temps qui passe...).

Merci. Emilie

[Effacer]

Anonyme Re: Angèle
18/07/2006
09:09

Bonjour et bienvenue sur le forum Pagnol!



Je suis d’autant plus ravi de te lire que je connais cette joie et gratitude qui perdure, perdure (oh, bien longtemps!) après avoir fouillé un sujet comme celui d’Angèle. "En compagnie de Marcel", c’est tout à fait cela, une intimité extraordinaire.



Il est en effet surprenant que ces précieux dialogues n’aient pas été publiés, malgré le succès de ces films, mais je pense que c’est dû au manque de dynamisme des éditeurs et des problèmes de droits d’auteur.???



Les souvenirs d’enfance, oeuvre tardive centrée sur le triangle parental, semblent moins vieillir ou du moins s’avèrent plus universels, que ceux qui touchent d’autres aspects moraux ou sociaux (Angèle, le Schpountz...)



Le forum reflète assez bien la forte demande en " nostalgie " et en recherches plus ou moins identitaires [Quel était le groupe sanguin du petit Lily ;-)]. Mais nous vivons à l’heure où les mauvais blogs surpassent les bonnes blagues...



Signe de solitude des temps modernes. Quid de l’Agora?



Personnelement, je préfère le théâtre de Pagnol à son cinéma (en grande partie à cause de la mauvaise qualité du son, j’y suis très sensible).

Mais bon, j’aime TOUT dans Pagnol, je dis ça histoire de discuter un peu.



Au plaisir de te relire, et en savoir plus sur ton mémoire. Quelques echos au hasard d’un fil ou d’un autre, seront les bienvenus.



A diou sias,

Fernand

[Effacer]

Emilie Re: Angèle
30/07/2006
16:11

Tout d’avord merci pour cette réponse Fernand (qué bonheur d’avoir le même prénom que Mônsieur Fernandel!),seule et unique réponse que j’ai eu pour l’instant, ce qui est selon moi une nouvelle preuve du fait que c’est bien les Souvenirs d’enfance que la plupart des gens préfèrent dans l’oeuvre de Pagnol. Sans doute est-ce dû au fait que les Souvenirs d’enfance évoquent une période dont nous sommes tous un peu nostalgiques: l’enfance.

Concernant mon mémoire sur Angèle, j’ai fait tout d’abord un travail sur la façon dont Pagnol a adapté Un de Baumugnes de Jean Giono. Puis dans un second temps j’ai montré en quoi Angèle représentait un peu une vie en miniature (avec la présence de tous les âges de la vie, de multiples sentiments humains...). S’il y a des personnes que ça intéresse, je peux développer un peu plus!...

Personnellement je place le cinéma et le théâtre de Marcel Pagnol sur un pied d’égalité. D’ailleurs je trouve que les problèmes de son dans les films de Pagnol sont assez rares (même s’il n’y a bien évidemment aucune comparaison possible avec le cinéma que l’on fait de nos jours), Marcel Pagnol passant de longs moments dans le camion du son lors des tournages de ses films. De plus, pour Pagnol, le théâtre et le cinéma, c’était presque la même chose, puisque tous les deux sont selon lui au service de l’art dramatique.

Malheureusement mon année de Master 1 est finie. Mais la passion de Pagnol est éternelle, comme son oeuvre! Et j’ai bien l’intention un jour de faire un nouveau travail de recherche sur l’oeuvre de Pagnol!

Bien cordialement à tous. Emilie

[Effacer]

allaudien Re: Angèle
06/08/2006
12:12

Bonjour Emilie



Bienvenue sur ce forum et félicitation de laisser votre passion prendre de la place dans vos études, la chose est rare et pourtant il me semble que c’est une des meilleures voies



Votre mémoire est il publié ou lisible sur le web, pour que les passionés puissent partager vos travaux.



A vous lire !

[Effacer]

Emilie Re: Angèle
23/08/2006
10:45

Malheureusement mon mémoire n’est publié nul part! Je crois qu’il est rare qu’un mémoire de maîtrise soit publié. Mais si jamais les choses bougent à ce sujet, je n’hésiterai pas à vous tenir au courant.

Cordialement, Emilie

[Effacer]

FORTUNIO Re: Angèle
24/08/2006
12:52

Chère Emilie : Bravo pour votre travail. L’édition des oeuvres de PAGNOL est assez singulière en effet. C’est l’un des premiers à avoir publié les dialogues de ces pièces, qu’il remaniait sans cesse, particularité qui déplait à beaucoup d’amateurs de littérature, de vraie littérature vous-diront-ils ! Les souvenirs d’enfance demeurent l’oeuvre préférée des français. Mais savez-vous que Marcel PAGNOL pensait passer à la postérité grâce à son travail sur LE MASQUE DE FER ? Au tout début de son carrière, c’est grâce à sa pièce en vers CATULLE qu’il pensait acquérir sa notoriété, et sa fortune. Qui se souvient de cela aujourd’hui, à part les spécialistes de ce forum. Personnellement, j’aimerais que l’on se souvienne plus souvent du cinésate qu’il fût, reconnu par la nouvelle vaque au début des années 60, précurseur du tournage en décors et son naturels, critiqué, jalousé, et aujourd’hui un peu oublié. J’aimerais aussi que l’on se souvienne du succès théatral incroyable que fût à l’époque TOPAZE puis MARIUS. A cette époque, fin des années 20, PAGNOL était cellibrissime à PARIS. PAGNOL fût également un prodigieux entrepreneur, possédant ses studios, ses labos, son circuit de distribution, ses salles, sa maison d’édition. Et pour couronner le tout, n’oublions sa réception à L’Académie Française, premier cinéaste à y être admis, ce qui lui a procuré l’immortalité. Il y a tant à dire sur cet homme immense. Amitiès. FORTUNIO.

[Effacer]

Emilie Re: Angèle
20/09/2006
16:29

Bonjour! Je suis tout à fait d’accord quant au fait que Marcel Pagnol n’est pas reconnu pour tout ce qu’il a fait, et Dieu sait qu’il ne s’est jamais cantonné à un seul genre ni à un seul style. Dans mon mémoire j’ai fait mon possible pour montrer en quoi Pagnol était un homme de cinéma de tout premier ordre, ce que l’on oublie un peu vite. Concernant Angèle, ce film a inspiré le néo-réalisme italien, et comme vous l’avez dit la Nouvelle Vague. Sans compter ce qu’a fait Pagnol théoriquement parlant, défendant un cinéma parlant qui parle enfin (cf la Cinématurgie de Paris)!

Heureusement qu’il y a des passionnés comme nous pour rendre à Marcel Pagol ce qui appartient à Marcel Pagnol!

Cordialement, Emilie

[Effacer]