Forum

Page prcdentePage précédente

Nouveau sujet | Répondre | S'enregistrer | Profil |

Faire une recherche :



joe petanque ou lyonnaise?
28/07/2006
20:43

Comme la plupart d’entre vous, j’ai pris plaisir a revoir une enième fois les deux films d’yves robert diffusés recement a la television.

Et cela m’a permit de me reposer une question qui me tarode l’esprit depuis assez longtemps.

Dans la gloire de mon père ( enfin je n’en suis pas tout a fait sur mais je pense qu’il s’agit bien de celui la) on voit joseph jouant aux boules. Mais leur façon de jouer en prenant de l’elan ( et meme beaucoup d’elan!) m’interpelle.

Pourtant, vu la dimension des boules il ne s’agit pas de lyonnaise et de toutes manières cette pratique serait très etonnante en provence.

Mais alors pourquoi cet elan?

Serait ce tout simplement une evolution de la petanque ou il y a une centaine d’années on jouait encore comme ça?

Voila, si quelque erudit de ce forum avait une une reponse satisfaisante a me donner je lui en serait reconnaissant.

[Effacer]

Anonyme Re: petanque ou lyonnaise?
29/07/2006
03:41

Oui, le jeu de boule est d’origine assez anciennne (grèce classique) mais il fut interdit dans tout le royaume de France en 1629. Pour renaître en Provence à la fin du 19ème.



Il était beaucoup plus acrobatique qu’aujourd’hui (la version moderne est une version pour handicappés!) , et c’est pourquoi on a préféré le renommer "pieds tanqués" (en juin 1910) au cours d’une partie disputée à La Ciotat.



Pour la petite histoire...

Un certain Ernest Pitiot permit à un ami, Jules le Noir pris de rhumatismes, de jouer sans se déplacer les pieds tanqués dans un cercle tracé sur le sol à 2 ou 3 mètres du cochonnet.



Cette façon de jouer a fait des adeptes , et pas qu’aux paresseux!



Pendant une quizaine d’années les deux façons de jouer ont co-existées, avec moultes variantes locales (que "la lyonnaise" tente de raviver), mais le mot de "pétanque" était sur toutes les affiches des années 1911-15 en Provence, parce que c’était... du provençal, et que... les boules de Fanny faisait recette.



Une page amusante et instructive, ici

http://www.lecafe.fr/petanque/histoirepetanque.html"; target="_blank" target="_new">http://www.lecafe.fr/petanque/histoirepetanque.html;

[Effacer]

joe Re: petanque ou lyonnaise?
29/07/2006
09:34

merci beaucoup anonyme, me voila moins bête qu’hier!

[Effacer]

Anonyme Re: petanque ou lyonnaise?
29/07/2006
10:13

De rien,



Je viens juste de réviser la page de wikipedia grace à toi...

si tu as des connaissances sur le jeu lyonnais, ne te gêne pas pour modifier



http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9tanque"; target="_blank" target="_new">http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9tanque;

[Effacer]

Anonyme Re: petanque ou lyonnaise?
29/07/2006
10:19

Voici la mise à jour, dédiée à Allaudien dont c’était l’anniversaire!:

"Alors tu la vises ou tu la manques??"

Ca fait du bien! Bonne vacances, veinard!



_________ wiki modif 29 juillet



C’est en 1850 que la première société officielle, "le Clos Jouve", est fondée dans la région de Lyon puis, en 1906, la Fédération Lyonnaise et Régionale ouvrant la voie, en 1933 à la Fédération Nationale des Boules qui deviendra Fédération Française en 1942.



Au 19ème siècle, alors que chaque région ou presque introduit une variante d’usage, les méridionnaux se passionnent pour la longue ou jeu provencal où les règles sont simplifiées, le choix du terrain est libre et les joueurs, en sautillant, font quelques pas de course pour lancer leur boule, de bois et cloutée, avec élan. C’est ce jeu acrobatique que Marcel Pagnol décrit dans le château de ma mère et qui fut reconstitué dans le film du même nom.



La première boule en acier a été créée à Saint-Bonnet-le-Château (près de Montbrison) qui abrite maintenant le Musée International Pétanque et Boules. Puis, en 1904, un alsacien du nom de Félix Rofritsch entreprit la fabrication des premières boules cloutées dans son atelier de la rue des Fabres, dans le centre de Marseille, sous le label de La Boule Bleue.



Ce jeu provencal donnera naissance en 1907 à la fameuse pétanque, lors d’une partie historique (et mythique) à Marseille où les frères Pitiot (Ernest et Joseph) eurent l’idée d’inventer ce jeu, pour permettre à leur ami Jules Lenoir de continuer à pratiquer les boules malgré ses rhumatismes. - On joue sur un terrain plus court, - le joueur lance sa boule sans élan, - les pieds joints, à partir d’un cercle tracé au sol. Ainsi, l’idée généreuse des paralympiques de la boule était lancée!



Pour entendre l’appellation pétanque, il faudra néanmoins attendre 1910, avec le premier concours officiel à La Ciotat. Le terme viendrait de l’expression provençale (jouer à) « ped tanco », ou encore « pés tanqués », c’est à dire avec les « pieds tanqués », les pieds joints et ancrés sur le sol, par opposition au jeu provençal où le joueur peut prendre de l’élan.



En 1927, les règles en furent codifiées, mais ce n’est qu’en 1930 que les traditionnelles boules en bois cloutées furent remplacées par celles en acier. C’est à Jean Blanc que l’on doit cette évolution, et la marque J.B. existe toujours. En 1955, apparaissent également les premières boules Obut, bien connues.



La Fédération Française de Pétanque et de Jeu Provençal (F.F.P.J.P) a été crée le 31 juillet 1945. Quant à la Fédération Internationale, elle a été fondée le 8 mars 1958 à Marseille, même si c’est en Belgique, à Spa, que les premières bases de cette fédération ont été posées, un an plus tôt.

[Effacer]

CIGALE Re: petanque ou lyonnaise?
29/07/2006
16:19

Pour rejoindre les explications érudites de Anonyme, lorsque Joseph joue aux boules dans "La Gloire de mon Père" n’appelait-on pas ce jeu "jouer à la Longue ?

[Effacer]

joe Re: petanque ou lyonnaise?
29/07/2006
17:53

ça ce serait amusant comme appelation quand on voit comment ils jouent dans le film!

Certes, au moment de prendre l’elan le joueur parait être très loin du cochonet mais au moment ou la boule quitte sa main il est visiblement très prêt....

[Effacer]

Anonyme Re: petanque ou lyonnaise?
30/07/2006
03:36

Hé oui, bessegu, c’est le « jeu provençal = la longue », c’est bien observé.



Pardon pour l’étourderie qui vous a "enduits" en erreur. C’est dans " Le temps des amours " que Pagnol nous régale du chapitre intitulé :

"La partie de boules de Joseph"



Nous en avions un peu discuté avec JJ30 et d’autres au moment de l’aide à la traduction italienne de Guiliano.



Pagnol évite soigneusement le mot « pétanque » qui n’existait sans doute pas encore, et parle toujours de « partie de boules. »



Il s’agissait du trente et unième " Concours de Boules du Cercle ".

Cercle municipal (mairie d’Aubagne, je suppose) qui a réuni « quarante équipes, c’est-à-dire cent vingt joueurs [... dont trois] « étrangers » venus d’Allauch, des Accates, et de la Valentine » !.



Au sujet des règles du jeu, il précise qu’il: « se déroulera selon les règles de la Fédération Bouliste des Bouches du Rhône »

On note au passage que la partie est en 15 points (et non 13 comme la pétanque aujourd’hui)





Il mentionne quelques équipes et associations (dans l’ordre du récit):

- équipe des Bellons

- la Triplette Internationale des Bouches du Rhône (les trois étrangers ci-dessus, dont Pessuguet, la « terreur des banlieues »)

- la « Boule Joyeuse de Château-Gombert »

- les « Quadretty de la Cabucelle »

- équipe de Ruissatel (trois paysans).

- équipe d’Eoures

- équipe d’Honoré

- équipe des Camoins

- équipe des Accates

- équipe des Quatre Saisons

- équipe de la Valentine (rappelez-vous l’adresse de la lettre à Lili : Les Bellons par La Valentine)

- équipe de Roquevaire.



LES BOULES de MON PERE et celles de PESSUGUET.:

A propos des boules, Pagnol ne précise pas si elles sont en bois clouté, mais on les devine métalliques:

« Les boules furent mises de côté et j’en profitai pour les astiquer, avec l’aide de ma mère et de Lili. […] Je portais deux petits sacs, qui contenaient les boules de mon père »



Pour les boules de Pessuguet, Pagnol est plus précis : « je vis une sorte de muselière de cuir qui contenaient deux boules d’argent. »

Pagnol nous a habitué à qualifier ainsi, non pas la couleur de l’acier inoxydable, mais au contraire des boules sombres, d’un gris d’argent,



[Ce qui me fait toujours rire, au souvenir du délicat problème posé par la traduction en japonais, car au Japon les « boules d’argent » sont une métaphore incontournable pour désigner les testicules !]



Bref, les boules semblent être en acier, ce qui pourrait être qualifié d’avant-garde, car d’après les historiens de la boule, ce n’est qu’en 1927 qu’elle remplacèrent officiellement les boules en bois cloutées.

Pessuguet aurait donc usé de boules différentes au moins par leur couleur, celles des autres joueurs étaient peut-être ces fameuses « Boules bleues », d’éclat métallique avec un reflet bleuté, celles fabriquées à Marseille dès 1907.



Enfin, la fameuse description de la façon de jouer en prenant son élan, qui semble n’être en usage que dans le « jeu provençal » (à vérifier !).

Cet « usage » (ou coutume) est élevé par Pagnol au rang de « réglementaire » !

« Alors, Joseph fit les trois sauts réglementaires, et sa boule fila dans les airs, étincelante comme un petit soleil. »

« […] Et soudain, un claquement retentit : la boule noire de Pessuguet se mit à briller comme l’argent. Joseph avait réussi le carreau. »



Bienvenu à Cigale et Joe. Et bonnes vacances à vous tous.



Cordialement

Fernand

[Effacer]

Anonyme Re: petanque ou lyonnaise?
31/07/2006
14:02

Voilà, la page "jeu provençal" (= "les 3 pas" = "à la longue") vient d’être ébauchée sur wikipédia.



http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeu_proven%C3%A7al"; target="_blank" target="_new">http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeu_proven%C3%A7al />


On demande des volontaires pour étoffer d’autres sujets sur Pagnol. Qui est intéressé?

[Effacer]

Anonyme Re: petanque ou lyonnaise?
01/08/2006
10:26

La "Lyonnaise" ou "Jeu National" voit le jour au XVIIIème siècle dans la région de Lyon, d’où son nom. C’est en 1850 que ce jeu devient sport, avec la création de la première société officielle : le "Clos Jouve". En 1906 était fondée la Fédération Lyonnaise et Régionale, suivie en 1933 de la Fédération Nationale de Boules, qui deviendra la Fédération Française en 1942.

Au XIXéme siècle, les Méridonnaux jouent à la "Longue" ou "Jeu Provençal". C’est une jumelle de la "Lyonnaise", aussi codifiée. Ce jeu exige les mêmes qualités sportives, mais peut se jouer sur un terrain irrégulier, avec des boules plus petites que pour la "Lyonnaise".

Le père de Marcel Pagnol jouait donc à la "Longue".

La pétanque, qui se joue pieds "tanqués", c’est à dire placés l’un à côté de l’autre dans un "rond", a été inventée en 1907 ou 1910 , à La Coitat, par un grand champion à la "Longue", vieillissant.

Celui-ci, ne pouvant plus jouer à son jeu préféré, très sportif, s’est mis, un jour, à tracer un "rond", envoyer le but ou bouchon, ou cochonnet à 5-6 m, et "pieds tanqués" à jouer ses boules por se rapprocher du cochonnet. Ceci se passait sur le terrain de boules d’un café dont le gérant s’appelait Ernest Pitiot. La pétanque était née!

Elle a été par la suite codifiée.

[Effacer]

Anonyme Re: petanque ou lyonnaise?
01/08/2006
10:46

Gramaci Cher Georges!



Voilà un grand pas de franchi dans la connaissance de ces sujets difficiles.



C’est de plus un grand honneur pour tous les fans de Pagnol.



Cordialement

Fernand

[Effacer]

Anonyme Re: petanque ou lyonnaise?
02/08/2006
11:47

Encore quelques précisions sur le jeu à la "Longue".

Marcel Pagnol écrit dans "La Gloire de mon Père" :

"Mon père, parmi d’autres géants, faisait des bonds prodigieux et lançait une masse de fer à des distances inimaginables."( La Gloire de mon Père - chapitre 4.)

Ceci confirme bien que Joseph, père de Marcel, jouait à la "Longue" sur le cours Barthélemy,à Aubagne.

A la "Longue" ou "Jeu Provençal", le bouchon est envoyé entre 15 et 21 m, à partir d’un rond tracé au sol.

Le pointeur, qui met d’abord ses pieds dans le rond, se place ensuite en équilibre sur un pied hors du rond et envoie alors sa boule, tout en restant en équilibre. Le tireur se lance à partir du rond en faisant trois grandes enjambées, avant de lâcher sa boule dans la foulée pour frapper celle de l’adversaire.

Voilà de quoi confirmer que la "Longue" est un jeu très sportif!

[Effacer]