Forum

Page prcdentePage précédente

Nouveau sujet | Répondre | S'enregistrer | Profil |

Faire une recherche :



Allaudien Votre rêve pagnolesque
14/09/2006
00:12

Si vous aviez un rève Pagnolesque à réaliser, un rève que vous inspirent les oeuvres de Pagnol, ou tout simplement le grand homme qu’il est dans notre patrimoine culturel quel serait il.



Pour certains, ce serait de recevoir l’édition 2007 de la Revue fortunio (distribuée par mail au format pdf), pour d’autres de participer à la randonnée officielle La Barasse - La bastide Neuve, et pourquoi pas de prendre le large avec le Ferry Boat.



Racontez donc !

[Effacer]

mifa Re: Votre rêve pagnolesque
15/09/2006
11:44

qu’il réssussite ou bien avoir 30 ans à l’époque des Pagnol, Raimu, Alida Rouffe, Edouard Delmont etc... !

[Effacer]

brett Re: Votre rêve pagnolesque
15/09/2006
17:29

Mon grand rêve serait tout simplement de visiter le pays de Pagnol. Découvrir ses collines autrement qu’à travers mon petit écran. Cela fait maintenant une quinzaine d’années que j’en rêve, depuis que j’ai découvert la gloire de mon père sur le grand écran. Je n’ai pourtant qu’à prendre ma voiture et parcourir les mille km. qui me sépare de cette région ... Je me suis pourtant rendu plusieurs fois dans le sud de la France, sans "oser" m’y rendre, peut-être par peur d’être déçu et ne pas ternir mon rêve ...



Je rêve aussi de prendre un verre de l’amitié à La Treille avec quelques personnes qui viennent régulièrement sur ce site et qui partagent la même passion que moi ...



Je rêve de rencontrer Philippe Caubère que j’admire, afin de l’écouter raconter le tournage de La Gloire de mon Père et les Châteaux de ma Mère ... de rencontrer également Pierre Tchernia pour qu’il nous raconte sur place aussi, tout ce qu’il sait de Marcel Pagnol ...



Je rêve aussi de visiter tous les sites des différents tournages ainsi que les lieux originaux. Visiter le vieux port, ND de la Garde, prendre le ferryboat, etc etc



Bref, un rêve très accessible mais qui sera long à réaliser, mais que je compte réaliser un jour très proche, en espérant que j’en reviendrai sans déception.



[Effacer]

marie Re: Votre rêve pagnolesque
15/09/2006
21:15

Brett, non tu ne seras pas deçu!

j’ai fait ce que tu rêves de faire et mon rêve à moi à été totalement comblé. j’étais dans la réalité mais en plein r^ve, je me suis noyé dans tous ces paysages, j’ai respiré toutes ces odeurs, je me suis recueillie sur la tombe de ce très cher Pagnol, j’ai marché dans ses pas!

non pas une seule seconde, je n’ai été déçue. enfin presque.... la vue de la Buzine m’a totalement sidérée et "clouée" sur place tant le délabrement est, comment dire.. "atroce"? mais même à cet endroit, j’ai cherché les pas de Pagnol, sa trace, le canal, les marches sur lesquelles il a posé pour la "photo" fièrement quand il a acheté la Buzine.

et mon rêve, à moi à présent, aurait été de naitre à la fin du 19ème siècle et en Provence, d’avoir suivi les mêmes classes .. enfin d’avoir été l’amie de Pagnol. Je n’en aurais été que plus fière d’avoir connu un homme aussi prestigieux.

[Effacer]

eleonor Re: Votre rêve pagnolesque
15/09/2006
22:50

C’est vrai dans tous les cas que la Provence mérite le détour.

La ville de Marseille aussi : à 3 H de TGV de Paris, la visite vaut vraiment le voyage.

(La vue de la ville depuis N.D de la garde est magnifique ; et la mer comme les calanques alentours sont splendides).

En revanche, je n’aurais pas forcément souhaité naitre au début du 20 ème siècle : la maladie était assez présente (tuberculose, épidémies mortelles diverses)... Voir l’exemple même de la famille de Marcel Pagnol : sa mère est quand même morte assez jeune ; j’ai cru comprendre sur ce forum qu’avant la naissance de Marcel Pagnol, il y avait déjà eu un bébé, mort assez tôt..

C’était, je crois, le lot de beaucoup de familles, ne vivant pas forcément dans la misère, même si de nos jours d’autres maladies et menaces guettent.

[Effacer]

Lorraine Re: Votre rêve pagnolesque
18/09/2006
16:46

Contrairement aux 2 messagères précédentes, j’ai

été très déçue de ma visite cet été à Aubagne, la Treille, les collines, etc...

J’ai presque honte de l’avouer (et ça n’est jamais que mon avis) mais l’industrie commerciale autour de Pagnol m’a écoeurée.

Le profit généré ne sert même pas à entretenir

correctement sa tombe qui est fendue, sale et recouverte de fleurs fanées. L’été et ses cargaisons de touristes n’est peut-être pas la saison la plus propice...

[Effacer]

eleonor Re: Votre rêve pagnolesque
18/09/2006
21:12

Bonjour Lorraine



Mais la Provence ne se limite pas à Aubagne, à la tombe de Pagnol, ou à "ses collines"....

En tout cas je suis moi même allée à Aubagne cet été et j’ai été heureuse de voir la maison natale de Pagnol..



Et je peux assurer que le soleil et le son des cigales à certains endroits valait mieux que la pluie de Paris au mois d’août de cette année.

[Effacer]

Jeviensdusud-jyreviendrai Re: Votre rêve pagnolesque
18/09/2006
21:24

Eleonor "elle est au nord",

Ceux qui n’ont pas compris sont "à l’ouest"



J’ai dans le coeur quelque part

De la mélancolie

Mélange de sang barbare

Et de vin d’Italie

Un mariage à la campagne

Tiré par deux chevaux

Un sentier dans la montagne

Pour aller puiser l’eau

J’ai au fond de ma mémoire

Des lumières d’autrefois

Qu’une très vieille femme en noir

Illuminait pour moi

Une maison toute en pierre

Que la mer a rongée

Au dessus d’un cimetière

Où les croix sont penchées



Je viens du sud

Et par tous les chemins

J’y reviens



J’ai dans la voix certains soirs

Quelque chose qui crie

Mélange d’un chant barbare

Et d’un ciel d’Italie

Des colères monumentales

Que les vents m’ont souflées

Des discours interminables

Après le déjeuner



Je viens du sud

Et par tous les chemins

J’y reviendrai



J’ai quelque part dans le coeur

De la mélancolie

L’envie de remettre à l’heure

Les horloges de ma vie

Un sentier dans la montagne

Quand j’aurai besoin d’eau

Un jardin dans la campagne

Pour mes jours de repos

Une maison toute en pierres

Que la mer a rongée

Au-dessus d’un cimetière

Où mon père est couché



Je viens du sud

Et par tous les chemins

Et par tous les chemins

J’y reviens J’y reviens



http://www.sardou.com/discographie/extraits/disque7/track11.rm"; target="_blank" target="_new">http://www.sardou.com/discographie/extraits/disque7/track11.rm;

[Effacer]

orane Re: Votre rêve pagnolesque
18/09/2006
21:57

Mon rêve à moi s’est un peu accompli grâce à ce forum où je me trouve entre amis avec lesquels partager ma passion pour l’oeuvre de Pagnol.

Je rêvais aussi de visiter la Provence et je l’ai

fait cet éte.Helàs,maintenant je rêve d’y retourner.

[Effacer]

eleonor Re: Votre rêve pagnolesque
18/09/2006
22:30

précision : où est il dit que je suis du nord, du sud,; de l’est ou de l’ouest ?

J’ai dit que Paris était pluvieux cet été, c’est tout ; et que la provence s’apprécie, entre autre, dans beaucoup d’endroits, par un temps souvent ensoleillé avec des décors assez beaux et que cela suffit à beaucoup de personnes pour l’apprécier sans forcément chercher des attractions touristiques spécifiques qui à priori, peuvent décevoir certains et qui ne caractérisent pas, selon moi, à eux seuls "un rêve pagnolesque", puisque c’est le sujet de cette discussion.

Mais ce n’est que mon point de vue, bien sûr même s’il peut sembler anodin.



Sachez tout de même que beaucoup de français ne partent jamais en vacances et que certains jeunes n’ont encore jamais vu la mer (sans être du "Nord" et n’habitant parfois quà quelques kilomètres d’elle).

Enfin je pense que beaucoup d’écoliers qui ont lu Pagnol ou vu certains films, apprécieraient de visiter modestement certains lieux spécifiques liés à Pagnol, comme Aubagne, les collines etc..voire Marseille, également présente dans son oeuvre, Cassis ...

[Effacer]

Francis Re: Votre rêve pagnolesque
20/09/2006
11:19

____________________________

| |

| Docteur Allaudien |

| psychologue |

| |

| sans rendez-vous |

|___________________________|



?? Té, j’ai dix minutes de libre. pourquoi pas ? Après tout, ça n’engage à rien.

-Bonjour docteur ! C’est pour une consultation.

-Allez-y, allongez-vous sur le divan. Racontez-moi...rassurez-vous, ça ne sortira pas d’ici, secret médical oblige.

-Alors voilà, mon rêve, réalisable, hein , celui-la..Je ne parle pas des rêves que l’on fait l’après midi sur la chaise longue, sous le platane...

Mon rêve donc, ce serait de gagner suffisamment d’argent pour devenir châtelain. Voyez-vous, je voudrait racheter le chateau saint Antoine.

Des quatre chateaux, je crois que c’est le seul qui soit encore en ruines, puisque pour la Buzine, les travaux ont enfin démarré.

Et oui, je voudrais l’acheter, le rénover et en faire un gîte, avec des chambres, pour tous ceux qui viennent visiter les collines. Et ne rigolez pas : tout est prêt, dans ma tête :

A gauche en entrant, il y aurait le bar, avec un rideau de perles. Dans le bar, à gauche, il y aurait des banquettes. Le comptoir serait à droite; et au fond, un escalier en colimaçon.

A coté du bar, la cuisine forcément, avec Cigalon qui nous ferait des râgouts et des civets , au pêbre d’aï, naturellement.

En face du bar, la salle de restaurant, avec des grandes tables, pour que tout le monde prenne ses repas ensemble.

A coté , une bibliothèque, avec toutes les oeuvres et tous les livres ayant trait à Marcel.

A coté, toujours, la salle de projection, pour voir et revoir tous les merveilleux films.

Voilà, et à l’étage, des chambres, bien sur, avec des photos et des posters des collines, pour faire de beaux rêves. Bien sûr, il y aurait la suite présidentielle, réservée -en priorité- à notre président Escaouprès.



-Voilà mon rêve docteur. C’est grave, dites ?

-Non, je vous rassure. J’ai vu beaucoup d’autres personnes qui avaient vos symptômes. Vous souffrez de Pagnolite et je vais vous prescrire :

Deux pages d’un livre le soir au coucher, et au moins une fois par semaine, un film. Voilà, avec ça , ça devrait aller.

Je vous aurait bien prescrit un remède plus radical : une cure d’un mois à la treille, mais ça n’est pas pris en charge.

-Merci docteur. Je vous dois .....?

-Rien. La consultation est prise en charge par la cmf.

-Merci. Au revoir.

[Effacer]

Escaouprès Re: Votre rêve pagnolesque
20/09/2006
15:24

Une bonne idée, ce fil, Allaudien!



Pagnol, c’est du rêve en concentré, alors...

Je suis ébahi de voir tant de talents surgir, ça et là sur son forum... en prose ou en vers!



"Eléonor

J’adore"

et en plus elle... napator



(nan, nan, je l’ai pas copié sur le web,

Je l’ai pensé, jadis, en jouant à sèbe)



Mais alors, là Francis, qué talent, quand-même!

Un joli pochon, ma foi, cette page,

ça mérite d’être imprimé dans un livre...

Tu écris, ou tu écriras, ami Francis, c’est sûr!



Je le fais mien volontiers, ce rêve

tellement il réunit de désirs pagnolesques

c’est presque la maison de Hansel und Grete

Sauf que... si tu permets...

Escaouprès, une petite chambre avé les copains,

ça lui irait mieux, peuchère

La compagnie des jeunes comme vous, me conviendrait mieux.



L’an dernier, Toulon, Marseille, après 15 ans, ça m’a boulversé tant que je ne peux pas encore parler (imaginez un peu...)



Moitié à cause de la joie, moitié pour le choc (reversed culture choc comme disent les anglais), et puis aussi la décéption, comme dit Lorraine, ... boudiou, ça a tellement changé la Provence, et la France aussi d’ailleurs, en apparence seulement, mais ça secoue!



Alors, mon rêve pagnolesque, c’est que Pagnol soit apprécié à sa juste et immense valeur...

té, ce matin j’ai raconté à une copine (en japonais) l’histoire de Marius et Fanny...

L’épisode du départ, Le rôle de Panisse, César et ses colères pleines de tendresse, le retour... Le rendez-vous du Jeudi (Je sors... )



J’ai tout mélangé, certes, mais, c’était un résumé, avec plein de gestes,



Hé bé, la réaction m’a fait plaisir,

elle à rit et pleuré aux même scènes que nous!

En plus elle a pris des notes sur des expressions qui lui ont plut.

"C’est MON FILS qui a trouvé le mot: Je sors... naturellement!"

(Puis, brusquement calmé...): Sans rancune, monsieur Brun.



Je ne sais pas pourquoi ce passage lui a tant plut, mais l’impact des MOTS de Pagnol, ça n’a pas de frontière, et ça fait bien 35 ans que je le vérifie.



Peu d’auteurs peuvent en dire autant, alors ceux qui font la fine bouche : manque de réalisme, d’authenticité, et patati, et patata...vouatt! Ils ratent le lotentique et ne se rendent pas compte que c’est EUX qui halluccinent, en voulant vérifier un siècle après les souvenirs d’enfance de Marcel, si les Bartavelles ont existé ou non en Provence, si le chemin du canal était vraiment en ligne droite, si.. si..,



C’est ce qu’on appelle ici le SOTO-MUKI (sensibilité tournée vers l’extérieur) alors qu’il s’agit de souvenirs (Naka-muki).



Voilà, mon rêve, c’est que les gens apprécient les choses de l’âme humaine, sans se croire obligé de créer une religion ou une science à chaque fois qu’ils n’ont tout compris... Pour ça, Pagnol a de l’avenir!

[Effacer]

Allaudien Chapeau bas
20/09/2006
21:29

Ah ben voila une jolie page d’écriture qui mérite meilleure mise en forme.



Rotapan suscite les vocations et ce coup d’essai, Françis, est encourageant, il en appellera d’autres.



Et la revue Fortunio II va peut-être commencer à prendre un début d’ébauche.



Si je croise encore ce Rotapan tourner autour de mon clavier, je lui paye un café tout droit sorti du percolateur, et zou je lui fait conter la provence de Pagnol sur le chanps.

[Effacer]

Al ledocteur Re: Votre rêve pagnolesque
20/09/2006
23:32

Magalie aussi, elle vient du Sud



http://youtube.com/watch?v=Wq1NlgmZGvE"; target="_blank" target="_new">http://youtube.com/watch?v=Wq1NlgmZGvE />


Les pieds tanqués au Nord, la tête dans les Etoiles du Sud

[Effacer]

Allaudien Re: Votre rêve pagnolesque
21/09/2006
00:42

Deux clics de souris, une tasse de café, un brin d’humeur piqué à un ciel bleu capitale et voila les trois tiers d’un rève qui prends forme.



http://www.coeur-de-provence.org/reve-pagnolesque.pdf"; target="_blank" target="_new">http://www.coeur-de-provence.org/reve-pagnolesque.pdf />


Imprimez, signez en bas et continuez de rever !

[Effacer]

Francis Re: Votre rêve pagnolesque
21/09/2006
10:51

Merci cher Allaudien pour cette belle mise en page.

Si cela n’eût été déjà fait, je t’aurais pris comme médecin traitant.

Au fait, la photo de gauche, , quelle est-elle ?

Moi, je pense que c’est tête rouge, prise depuis les barres de saint esprit. Dis-moi si je me trompe. En tout cas, que c’est beau.. Quand je pense qu’il y a des gens qui t’envient d’avoir une vue sur la tour eiffel, depuis Meudon.

C’est-y pas plus beau ça ? Quoique...c’est certainement mieux ainsi. Je n’imagine pas des millions de personnes avec leur jivécé au poing, ou leur nikon en bandoullière. Eussent-ils Fernand comme guide.

Au fait Allaudien, tu n’as pas revue Manon sur les plateaux de Meudon ? Elle ne vaut pas la peine qu’on se rase la moustache, crois-moi. Et si il y a encore des chèvres dans les bois, le soir, elles n’ont malheusement plus de clochettes au cou.

Bon, au fait, pour les autres, les consultations sont toujours ouvertes. Allez-y ! Lancez-vous !

Il doit bien y avoir d’autres rêves, non ?

Bonne et agréable journée à toutes et à tous.

[Effacer]

Allaudien Re: Votre rêve pagnolesque
21/09/2006
22:22

Effectivement Francis c’est tête rouge, mais n’est pas trop bien rouge. C’est pas tête ronde en tout cas.

La photo a été prise soit depuis le petit bout de canal qui rejoint Eoures à la Treille par le cimetière, soit en passant en voiture sur la route des quatre saisons vers Allauch. La photo commence à dater.



Voici la dernière version du rève de Francis avec une photo inédite (je crois) du Château du colonel et de son allée tels que, sans doute et selon certaines hypothèses, Pagnol a pu avoir comme vue.

[Effacer]

Cigale Re: Votre rêve pagnolesque
24/09/2006
09:24

Si j’avais un rêve à réaliser, ce n’est pas un mais plusieurs au pays de Pagnol. Et pourtant je ne suis qu’à 40 kms de ce paradis! Oui, je commencerais par restaurer la maison de Panturle dans le respect des matériaux de l’époque sans faire aucun agrandissement juste pour la remettre en état telle qu’elle fut en 1931.Je m’imagine me levant tôt le matin, je descends les escaliers et avant de me diriger vers la pile pour prendre de l’eau dans la gargoulette posée précautionneusement sur la paillasse afin de me faire le petit noir pour démarrer la journée qui s’annonce prometteuse, j’ouvre la porte (elle grince un peu-ma foi,elle n’est plus très jeune-) et je déguste ce merveilleux paysage pagnolesque qui s’offre à moi : la garrigue baigne encore dans la rosée et l’humidité qui remonte de ma terre natale, m’emplit les poumons : ça sent un mélange de thym, de romarin, et de toutes ces plantes qui font la joie des mes yeux. Puis, je décide de me porter vers l’arcade et je vais rendre visite à Gaubert, à cette heure-ci je sais qu’il est déjà dans sa forge en train de fabriquer un soc qui aidera à préparer le terrain juste en bas de la colline pour planter le blé qui me donnera la belle farine des meuniers d’autrefois; je ferais mon pain comme celui de Panturle, mais il n’aura pas le même goût, celui de l’amitié simple et belle que l’on partageait autrefois sans intérêt, sans calcul, sans arrière pensée, avec toute la solidarité que les paysans s’échangeaient quand un était en difficulté! Je poursuivrais mon chemin, pour voir si la Mamèche se cache encore dans les fourrés, pour me surprendre -qui sait?- et là je regarderais le lointain, Marseille à l’horizon avec la Bonne Mère qui s’éveille, le bar de la Marine qui ouvre ses portes, le Maitre voilier qui se demande s’il a bien fait de vendre ce fameux Pitalugue à Mr Brun, mais déjà le petit Césariot lui tire le bas du pantalon pour le rammener à la réalité. Alors, pour ne pas quitter cette rêverie, mon regard se pose sur le vallon de Passe Temps, et je vois courir le petit Marcel avec son ami Lili, à la recherche des pièges posés la veille par leur soin.Mais Joseph apparait au détour d’un buisson, et manque de peu une lièvre! "Hou! cette lièvre je l’aurais!".Au loin, près de la grotte du Plantier, il y a une petite bergère qui sort ses brebis. Elle va les mener dans la colline paître toute la journée, puis elle reviendra ce soir machonnant un brin d’herbe à la bouche, et une brassée des collines pour sa mère trop petite maintenant.Té,Vé! Regardez, Ugolin qui l’espionne! A vaï! il ne l’aura pas cette petite! Et puis il y a tout les autres, qui défilent comme les petits santons de la crêche, Angèle avec son petit, suivie de Toine et Frédéric, Le père Micoulin et tous ces personnages qui me donnent tant de bonheur chaque fois que je me rediffuse les films. Enfin, Paul et son troupeau, l’oncle Jules et tante Rose le petit Pierre aux bras, et pour clore le défilé, Marcel tenant à son bras sa chère maman avec la petite Germaine lui donnant la main. Voilà, mon rêve; Pardon s’il est un peu long mais il m’est personnel et je remercie ce forum de me donner le loisir de m’exprimer sur ce qui m’est cher dans la vie et avec qui, je suis sûre, mes sentiments seront partagés. C’est vrai qu’il ferait bon de s’atabler à l’ombre d’une treille pour boire le pot de l’amitié tous ensemble. Encore un rêve!

[Effacer]

Allaudien Re: Votre rêve pagnolesque
24/09/2006
11:12

Merci cigale

C’est beau comme un Conte de Noël, invitant à se re-créer de belles images.

Pour le café, pas plus haut que le bord de la tasse, je vois déjà le fumet se dégager et se mélanger aux odeurs du coin.

[Effacer]

Cigale Re: Votre rêve pagnolesque
24/09/2006
19:03

Merci à vous Allaudien pour avoir proposé ce sujet si vaste. Quand on range de côté les analyses et qu’on libère son coeur c’est tellement plus facile de parler de choses simples. Merci de m’avoir lue et tant mieux si j’ai pu partager mon doux rêve. Si seulement je pouvais faire partie des personnages pour ne plus les quitter!

[Effacer]

Francis Re: Votre rêve pagnolesque
24/09/2006
19:29

Qu’il est beau ton rêve, Cigale !!

bravo. On s’y croîrait. Ce condensé de toute l’oeuvre est tellement bien fait que j’ai senti la brise venant du massif de l’étoile sortir de mon écran et que j’ai entendu, dans le lointain, les coups de feu de Joseph, et le cri perçant d’un épervier qui fendait le ciel.

[Effacer]

allaudien Le rêve pagnolesque de Marius
26/09/2006
00:47

En me prommenant sur les quai, là où les bouquinistes vendent pour quatres sous des livres qui invitent au voyage.

Je me suis procuré un texte, ecrit sur du papier légèrement jauni, et qui avait l’odeur du temps dans ses fibres, peut être aussi un peu de sel marin.

Le bouquiniste, c’était pas un bouquiniste, mais un marin, un vrai. L’espace d’un instant magique, je me suis demandé si j’étais sur le quai du port, où sur le quai du Louvre. Il avait le visage marqué par le soleil, les rides profondes et dans les yeux un tour du monde avait laissé les detours de voyages.

Je remontais les yeux vers son visage et au moment où je le regardais, il a tourné la tête, faisant celui qui rangeait des choses et d’autres et me dit.

C’est un beau voyage qu’il a fait là le Marius, c’est son rêve à lui, vous verrez comme c’est pagnolesque.



J’ai pas regardé le prix, seulement qu’il était écrit en bas de la page : Pour ma Fanny et que c’était signé Marius.



Voila ce que ce texte délicat raconte



C’est au bout du regard

Là où les bateaux quittent la mer

Là, où l’horizon est tellement plus clair



Sous la belle étoile celle qui te dit que la vie ici

Ne sera jamais rien que ton amie



C’est au fond de tes yeux

Là, où le monde effleure tes rêves

Là, où le bonheur n’est plus un mystère



C’est là que je t’emmènerai sur la route

Et si le soleil le savait

Mais j’en doute, il viendrait



Là, où je t’emmènerai

Aucun doute, il s’inviterait

Pour nous éclairer



Nous longerons la mer

Nos vies couleront sans un hiver

Comme un matin d’été, un courant d’air



Et tout au long de ta vie

Que s’écartent les nuages

Je serais là à chaque fois que tu auras besoin de moi

Regarde là-bas



C’est là que je t’emmènerai sur la route

Et le soleil s’il le savait

Mais j’en doute, il viendrait

Là, où je t’emmènerai



Aucun doute, il s’inviterait

Pour nous réchauffer

Nous accompagner



Là où je t’emmènerai

Aucune peur, ni aucun doute

Le monde est toujours en été

Pas de douleur et pas de déroute

C’est là que je t’emmènerai

Sur ma route

Pour te réchauffer et te protéger

Sans t’étouffer

Je t’emmènerai



Un beau rêve pagnolesque non ?

[Effacer]

chichois Re: Votre rêve pagnolesque
27/09/2006
19:50

Mon rêve serait tout simplement que revienne dans le cinéma français un noueau Marcel Pagnol.

C’est beaucoup demander.....mais ce n’est qu’un rève.

Bonjour à toutes et à tous.

[Effacer]

allaudien Re: Votre rêve pagnolesque
25/10/2006
23:34



Une autre a fait le même rève ou la même lecture des paroles de Pagny



http://www.youtube.com/watch?v=ryM8tvYBJKo"; target="_blank" target="_new">http://www.youtube.com/watch?v=ryM8tvYBJKo />


[Effacer]