Forum

Page prcdentePage précédente

Nouveau sujet | Répondre | S'enregistrer | Profil |

Faire une recherche :



Anonyme La Trilogie Flamande à Marseille : massacre à la tronçonneuse.
21/09/2006
22:37

Hier soir, 20 septembre 2006 la soirée est douce, pas un brin de vent, nous sommes nichés dans un coin magnifique de Marseille, en dessous le Pharo, entre les Forts St-Jean et St-Nicolas, à quelques mètres de la mer, tout près du Lacydon.Il est 19 heures passés, quelque 200 personnes sont étagées en gradin, par-terre devant eux, vont évoluer les acteurs Flamands de la Cie Marius (anciennement nommée De Onderneming).

La Trilogie dans son intégralité, le spectacle doit durer presque 5 heures. Mais quant on aime on compte pas.... quelle belle soirée j’allais passer. Du moins je l’imaginais. Qelle déception fut la mienne !

J’aurais du tout d’abord lire attentivement un programme détaillé que j’avais en mains. Il était indiqué que (je cite) :" Même Pagnol n’aurait rien trouvé à redire à cette ADAPTATION flamande qui prouve que sa prose est universelle. D’ailleurs, les acteurs de la Cie Marius NE JOUENT PAS PAGNOL ILS DE L’APPROPRIENT".

ah ! c’était ça.

Bon maintenant parlons de la Trilogie.

Les acteurs étaient au nombre de 6 (César, Marius, Fanny, Honnorine,Panisse et Mr Brun)

Pas d’Escartefigue, donc aucune scène avec lui.

Le décor : le Vieux-Port en fond (heureusement!)

quelques accessoires minimalistes (chinés dans qelques vide grenier du coin)

Les costumes : ne correspondant pas du tout aux personnages joués (ex César portait un costume gris sans forme, et était chaussé de sandales découpées) Fanny était affublée de bottes en caoutchouc noires qui lui arrivaient aux genoux (et en plus elle trainaît sans arrêt les pieds)

Les comédiens (le sont-ils vraiment) n’avaient aucun jeu d’acteurs, ni dans leurs déplacements, ni dans leurs attitudes, ni dans l’expression des sentiments, des situations comiques et tragiques qui s’enchaînent dans cette oeuvre.

Si je parle de leur accent flamand que maintenant, c’est parce que, c’est ce qui m’a le moins choqué. Pourquoi ? le texte de Pagnol étant universel par sa profondeur, si c’est bien joué, ont doir se rendre compte de rien.

Mais le plus gros hic, c’est que le texte a été complètement remanié. Des scènes, des tirades, absentes, et pas des moindres.

Ex : la partie de cartes (c’est vrai qu’avec Escartefigue inexistant c’était difficile)

la mort de Panisse, réduite à sa portion congrue,

etc, etc...

Des mots remplacés par d’autres, ex :

le cabanon qui devient une caravane.

la cuisine qui devient une kitchenette.

les fioupélans qui deviennent du homard.

Mots entendus aussi : plastique, carte fidélité achat, frigo.

Pendant les changements de décor (c’est un bien grand mot) des chansons de Claude François, Richard Anthony, Michèle Torr et Serge Gainsbourg sont venus nous faire patienter. Je cherche depuis hier soir la signification de ces chansons.



Je voulais vous faire part de déception et de ma colère, Marcel Pagnol ne mérite pas ça !

Pourquoi faire subir à cet auteur, qui a écrit tant de belles choses cette parodie, cette mascarade, cette adaptation burlesque et déjantée.

L’oeuvre de Marcel Pagnol ne se prête pas à cette médiocrité.

C’est si beau lorsque c’est bien joué !

Ne croyez pas que je sois "crispée" sur les acteurs de la bande à Pagnol. Lorsqu’aujourd’hui

ces pièces, ces oeuvres cinématographiques sont bien interprétés, par des bons acteurs respectueux du texte, j’apprécie, j’applaudit.

Hier soir, je n’ai pas equissé le moindre sourire, et je n’ai ressenti aucune émotion. Pourtant, c’est pas ce qui manque dans la Trilogie.

C’est dommage que la Ville de Marseille, où on ne joue pas si souvent du Pagnol, ait choisi en

2006, cette Trilogie Flamande.

Vers 21 heures, la nuit était tombée, le clocher de St-Laurent ou des Accoules, a égréné lentement les 9 coups, une petite brise douce me caressait le visage, ce fut pour moi le meilleur moment de cette soirée.



Josée

[Effacer]

Jean-Claude Re: La Trilogie Flamande à Marseille : massacre à la tronçonneuse.
22/09/2006
10:35

Josée,

j’ai exactement ressenti la même chose que vous, quand, par curiosité je suis allé les voir à Séte en 2005.

Les autochtones présents, ce jour-là, étaient, comme moi, extrêmement déçus.

Seuls, quelques groupes de touristes Allemands, suédois et hollandais, donnaient l’air d’avoir passé un agréable moment.

Je n’ai rien retrouvé de Pagnol dans cette interpretation complètement décalée.

Et n’allez pas croire, d’après mes propos que je veux m’approprier l’oeuvre de Marcel Pagnol.

J’aurais tenu le même language si j’avais vu cette troupe jouer, de cette manière, Cyrano de Bergerac ou le Malade imaginaire.

Si je considère que Marcel Pagnol est international, c’est à dire que ses oeuvres soient traduites en allemand pour les allemands, en russe pour les russes, en hongrois pour les hongrois ou en mandarin pour les chinois, je n’ai jamais vu l’intêret artistique que les comédiens de ces pays respectifs apprissent approxiativement le français pour venir jouer chez nous les monuments de notre patimoine classique tels que : MARIUS, FANNY, CYRANO, SCAPIN, LE CID, LE MENTEUR...



J’avais déjà développé sur le sujet :

fil intitulé : LA TRILOGIE PAR DES FLAMANDS



Jean-Claude Baudracco

[Effacer]

Anonyme Re: La Trilogie Flamande à Marseille : massacre à la tronçonneuse.
22/09/2006
11:51

jean-claude,





votre témoignage me fait chaud au coeur, car depuis deux jours je finissais par me poser des questions !...

Je n’ai eu que très peu de contact avec les spectateurs, sauf avec deux couples, qui étaient complètement ravis.Imaginez mon désapointement.

Marseille change beaucoup, et le public aussi, je ne sais pas si on leur avait infligé une telle mascarade, il y a quelques annnées, quelle aurait été leur réaction.

Vous avez raison de citer Cyrano, Scapin, le Malade imaginaire etc, etc...

Bigard, (que j’apprécie moyennement) a l’année dernière à Paris, joué le Bourgeois Gentilhomme, complètement décalé, par les costumes, les danses, mais le texte de Molière était joué à la virgule près. Ce fut une réussite.

De Funès avait joué l’Avare. Ce qui prouve que lorsque les oeuvres sont universelles, elles traversent les siècles, et heureusement. Si Molière n’avait été joué que par sa Cie et par lui-même, nous ne l’aurions jamais apprécié.



Je voudrais que ceux qui vont aller voir à Marseille, ce spectacle, interviennent sur ce forum.



Josée

[Effacer]

nicolas Re: La Trilogie Flamande à Marseille : massacre à la tronçonneuse.
22/09/2006
17:50

Bonjour à tous,



Je tiens à remercier Josée de ce compte rendu journalistique.

Je n’ai pas eu l’occasion de voir cette adaptation "à la tronçonneuse" de la Trilogie.

Je ne ferai donc aucun commentaires sur sa qualité artistique.



Un point essentiel me parait toutefois avoir été oublié: Celui de la générosité.



Voyez, une troupe flamande vient jouer Marius-Fanny-César à Marseille même...

Et qui plus est en ayant coupé la partie de cartes et affublé Fanny de bottes en plastiques...



Cette troupe est-elle suicidaire ou inconsciente?



Je pense qu’elle a fait preuve de générosité. Ces Flamands nourissent un amour profond pour ce texte et malgré la difficulté de la langue et les différences de nos deux cultures, il n’ont pas eu peur de rendre hommage à Marcel dans sa ville, à deux pas du bar de la marine.

Ils nous ont donné une vision différente de ces pièces et même si certain ne l’ont pas apprécié, d’autres semblent avoir passé une bonne soirée.



Tout le monde ne peut pas être Raimu ou de Funés, mais il fallait du courage pour jouer cette Trilogie, d’un trait, devant de féroces Marseillais.



Espérons que cette représentation donnera envie à d’autres troupes de se réapproprier les textes de Marcel et d’en redémontrer leur intemporalité et leur universalité.



Avec le plus de talent posible ben sûr...



Amicalement

[Effacer]

FORTUNIO Re: La Trilogie Flamande à Marseille : massacre à la tronçonneuse.
22/09/2006
22:25

Cher NICOLAS, Votre intervention en réaction aux témoignages de josée et de jean-Claude, que je connais et apprécie beaucoup, est d’une grande dignité.

Je crains que Josée et jean-Claude n’aient une perception de l’oeuvre déformée par un naturel attachement à leur Provence natale, comme je peux l’avoir pour ma Bretagne natale. Josée nous avais annonçé sur ce site son intention de se rendre à la représentation en faisant allusion à l’origine de la troupe et en nous faisant deviner son septicisme, du fait de cette origine, bien lointaine. Je comprends qu’elle ait pu être destabilisée par une interprétation comtemporaine de la pièce, je comprendrais beaucoup moins bien qu’elle attribue à l’origine de la troupe sa déception.

Vous évoquez la générosité à propos de la venue de cette troupe du nord sur les quais du vieux port, je trouve cela très touchant, d’une qualité d’accueil formidable, plein d’espoir également pour la continuité de la diffusion des oeuvres de votre aieul car par votre ouverture d’esprit et votre générosité, vous laissez entendre que PAGNOL sera toujours le bien venu PARTOUT où de nouveaux lecteurs, spectateurs voudront le recevoir. Merci.

Quant à Josée, ma chère Présidente et jean-Claude, le généreux passionné, je ne saurais trouver les mots pour les consoler. Ils aiment tant Marcel PAGNOL qu’il me parait naturel qu’ils aient été dècus. Amitiés.

[Effacer]

Anonyme Re: La Trilogie Flamande à Marseille : massacre à la tronçonneuse.
22/09/2006
23:20

pourquoi va t’on chercher des compagnies etrangères pour jouer Pagnol ????

alors qu’a Marseile il y a deux compagnies formidables qui on fait leurs preuves depuis des années

- Compagnie Scènes d’Esprit

- Compagnie César Choisi



( mais peut etre ne sont elles pas appuyés politiquement et culturellement !!! )

[Effacer]