Forum

Page prcdentePage précédente

Nouveau sujet | Répondre | S'enregistrer | Profil |

Faire une recherche :



Olivier Engel Qui était le "Colonel" ? Peut-êre la fin d'une énigme !
12/10/2006
19:01

Bonjour à Toutes et Tous,



Je ne suis un ancien ni un habitué de ce forum, mais j’ouvre un nouveau sujet, car mon dernier message (voir la rubrique « Guy de Robien et le Château Saint-Antoine, le 9 octobre 2006), par lequel je suggérais, en résumé, que le « Comte Jean de X », le « colonel » qui offrait à Augustine les Roses du Roy, n’était peut être autre, dans la réalité, que le propriétaire d’alors du domaine (qui s’appelait à cette époque « La Rousse »), Joseph Blanc, ou l’un de ses parents, voir son locataire, ne semble pas avoir eu beaucoup d’écho sur le forum… Peut-être est-il passé inaperçu… En tous cas, je n’ai reçu aucune réponse…



Dommage… Oui, dommage, car, comme je suis passionné de généalogie et adore faire des recherches pour résoudre ce genre d’énigmes, j’ai mené ma petite enquête.



Et il s’avère que ma première hypothèse, celle d’un parent du propriétaire, qui n’était au début que le fruit d’une réflexion un peu intuitive, n’est peut-être pas si stupide et pas si éloignée que cela de la réalité !



J’ai découvert un premier point, qui n’aurait pu être qu’une coïncidence fortuite, puis un second et un troisième, qui sont venus me conforter dans mon idée, car ils corroborent parfaitement mon hypothèse.



Je ne vous dévoile encore rien, car je n’ai pas de certitude absolue, mais j’attends avec impatience le résultat d’une recherche que doit effectuer pour moi un correspondant, et qui devrait me parvenir d’ici environ une semaine.



Ce résultat me permettra de confirmer ou d’infirmer mon hypothèse, et j’espère vraiment pouvoir alors être en mesure de vous communiquer l’identité du « Comte », sans l’ombre d’un doute.



Donc, une petite semaine de patience, et croisons les doigts : nous aurons peut-être sous peu une certitude quant au nom du châtelain.



Mais, même si je me suis trompé et que cela vous intéresse, je pourrais quand même vous expliquer ma démarche.



Enfin, j’aurais besoin d’un petit renseignement, car je ne connais pas du tout les lieux, habitant la Seine et Marne, et n’étant passé qu’une seule fois et en « coup de vent » à Marseille (sans même avoir le temps d’aller visiter Notre-Dame de la Garde, car j’attendais l’heure pour m’embarquer sur le Napoléon Bonaparte, à destination d’Ajaccio) : le château Saint-Antoine est il situé sur la commune de Marseille (et si oui, dans quel arrondissement), ou sur une autre commune ?



Merci de me donner cette info, sur ma boite personnelle, si vous le souhaitez, pour ne pas encombrer le forum.



Amicalement.



Olivier ENGEL

[Effacer]

JJ30 Re: Qui était le "Colonel" ? Peut-êre la fin d'une énigme !
13/10/2006
00:24

Cher Olivier Engel



Vous avez pu vous rendre compte, à la lecture du fil sur le Commandant de Robien, et peut être en parcourant mon blog, que j’ai beaucoup "travaillé" sur cet homme, de concert avec Allaudien par moments.

Au fur et à mesure de l’avancée de nos recherches, nous nous sommes aperçus que les dates ne coîncidaient pas, et que donc ce cher Conte de Robien ne pouvait pas être "Jean de X...", pas plus qu’il n’avait pu se trouver sur le champ de la bataille de Reichshoffen.

Ces travaux ont néanmoins eu le mérite de faire redécouvrir un château méconnu et oublié et d’être le point de départ d’une recherche sur le circuit des Pagnol le long du canal.

C’est donc avec plaisir que nous lirons le résultat de vos recherches si elles permettent d’avancer dans la connaissance de ce personnage qui garde pour l’instant tout son mystère ...

Et si vous voulez publier le début de vos travaux, n’hésitez pas, car peut-être certains ici pourraient vous aider dans la recherche de l’indice manquant s’il y en a un.

Pour le château, il est bien situé sur le territoire de la commune de Marseille, dans le 11ème arrondissement.

Si vous voulez en voir quelques photos si ce n’est déjà fait, allez sur mon blog http://jj30.skyblog.com/"; target="_blank" target="_new">http://jj30.skyblog.com/ />
et sur le site d’Allaudien

http://phortail.org/provence/"; target="_blank" target="_new">http://phortail.org/provence/ />


A vous lire

J-J

[Effacer]

Lizbec Re: Qui était le "Colonel" ? Peut-êre la fin d'une énigme !
13/10/2006
00:51

Je suis moi-même très intrigué par ce personnage,le seul, je crois, des "Souvenirs d’enfance" auquel Pagnol n’ait pas attribué de patronyme ("Jean de X.")... Pourquoi ? Alors qu’il déclare volontiers dans ses interviews qu’il a modifié/inventé certains noms:" Elle s’appelait quelque chose comme Cassignol ..."

J’ai trouvé que le Comte Guy de Robien ne pouvait pas être ce personnage car il n’avait acquis le domaine "Les Rousses"(rebaptisé "Saint Antoine") qu’en 1909, alors que Pagnol date très précisément la rencontre en 1905, quand le propriétaire était "Joseph Blanc,sur qui je n’ai aucune info. biographique...

Adresse du Château Saint Antoine : Montée du Commandant de Robien, Marseille, 13011

J’attends avec un grand intérêt vos hypothèses, et découvertes !.....

[Effacer]

Olivier Engel Re: Qui était le "Colonel" ? Peut-êre la fin d'une énigme !
13/10/2006
20:18

Bonsoir JJ,

Bonsoir Lizbec,

Bonsoir à Toutes et Tous,



Merci à vous deux pour vos réponses et vos précisions.



Cher Jean-Jacques, c’est très gentil à vous de m’avoir donné les adresses de votre blog et de votre site, car, effectivement, j’avais déjà visité partiellement votre blog, étant "tombé dessus" en suivant des liens depuis ce site, mais je ne savais plus très bien où le retrouver, ce qui m’ennuyait, car je l’avais trouvé très intéressant.



Pour l’instant, je n’ai pas besoin d’autres précisions, mais, si des questions me viennent à l’esprit, je n’hésiterai pas à les poser.



N’allez surtout pas croire que je cherche à faire des mystères autour de mes "recherches", mais j’aime mieux ne rien dire tant que je n’aurai pas de certitude, dans un sens ou dans l’autre.



Plus qu’une petite semaine de patience, et, quel que puisse être l’aboutissement, vous saurez tout !



C’est juré "Croix de bois-Croix de fer", comme le fit Marcel lorsque Lili lui révela l’existence du passage secret, qui les mena à la grotte du "grosibou" !



Amicalement.



Olivier.

[Effacer]

JJ30 Re: Qui était le "Colonel" ? Peut-êre la fin d'une énigme !
13/10/2006
23:31

Merci Olivier; je tiens juste à (re)préciser que si le blog est bien le mien, le site que j’ai donné, lui, est l’oeuvre d’Allaudien.

J-J

[Effacer]

Lizbec Re: Qui était le "Colonel" ? Peut-êre la fin d'une énigme !
14/10/2006
00:52

Jacques Toussaint Jean Baptiste BLANC, né en novembre 1831 au Luc(Var), Capitaine au Premier Cuirassier en 1870, donc présent à la bataille de Froeschwiller-Reichschoffen.

N’a pas été blessé pendant la charge des Cuirassiers.

Chef d’Escadron en 1884 au 8ème Hussards....(date de décès malheureusement inconnue)...

Il reste à prouver une éventuelle parenté avec "notre Joseph Blanc" !!!

Bon courage !!!

[Effacer]

Olivier Engel Re: Qui était le "Colonel" ? Peut-êre la fin d'une énigme !
14/10/2006
10:32

Bonjour à Toutes & Tous,

Bonjour Lizbec,



Très bien vu Lizbec : c’est bien à lui que je pensais !!!



Homonymie avec le propriétaire, capitaine au 1er Cuirassiers et, de plus, méridional, car né au Luc, qui, si je ne m’abuse, n’est distant de Marseille que d’une petite centaine de kilomètres à peine.



Né le 2 novembre 1831, le monsieur, s’il s’agit bien de lui, avait 74 ans en 1905.

Et comme l’annuaire de l’armée indique qu’il est Chevalier de la Légion d’Honneur, c’est grâce à la base Léonore que j’ai trouvé ses date et lieu de naissance. (Son dossier LH est côté sous le n° L0249013 et consultable au Caran)



Ce que je sais encore de lui, c’est qu’il fut promu au grade de capitaine le 26/12/1868 (Source : Annuaire de l’Armée).



La « pièce maîtresse » que j’attends est son dossier individuel de pension, que mon correspondant doit relever ou s’il le peut, me photocopier au SHD de Vincennes, et qui pourra nous donner beaucoup d’informations sur sa carrière, ses lieux de résidence, sa filiation, etc.



Vous avez en revanche d’autres informations que je n’ai pas :



1°) vous écrivez qu’il était capitaine au 1er Cuirassiers en 1870 et donc présent à Reichshoffen.

En ce qui me concerne, je n’en sais encore rien, car l’annuaire de l’armée le plus ancien que j’ai pu trouver sur le site de la BNF est celui de 1876 (La collection est malheureusement fragmentaire). A cette date, il était effectivement à ce poste, mais rien n’indique depuis quand. (On le retrouve dans les annuaires de 1876, 1878, 1879 et 1884. Il ne figure plus dans celui de 1895, mais cela me semble normal, car à 64 ans, il était en retraite) C’est pour cela que son dossier individuel nous permettra de connaître précisément ses affectations, avant 1876 et après 1884.

Chef d’escadrons au 8e Hussards à cette date, il n’est pas exclu qu’il ait reçu en fin de carrière ses cinq galons (bicolores, voir unicolores) et ait été de nouveau affecté au 1er Cuirassiers, ce qui pourrait expliquer que sa carte de visite portait cette mention, lors de sa rencontre avec la famille Pagnol en 1905. ( Je crois, par ailleurs, quelle que soit la véritable identité du « Comte Jean de X », qu’il faut renoncer à chercher un homme déjà colonel en 1870, car, sauf exception, il fallait atteindre la cinquantaine pour être nommé à ce grade. Ce n’est certes pas totalement impossible, mais le « Colonel » aurait alors été, pour l’époque, un très très vieux monsieur, car âgé au minimum de 80 à 85 ans)



2°) vous écrivez aussi qu’il n’a pas été blessé lors de la charge des Cuirassiers. C’est bien sûr plus ennuyeux, même si cela n’exclut pas qu’il ait pu l’être par la suite, les combats en Alsace ne s’étant malheureusement pas arrêtés d’un seul coup après cet épisode de la guerre.



Ce serait très gentil à vous de me préciser vos sources pour ces deux derniers points, de façon à ce que je ne me berce pas trop d’illusions quant à la suite de cette affaire.



Bien à vous.



Olivier.







[Effacer]

Lizbec Re: Qui était le "Colonel" ? Peut-êre la fin d'une énigme !
14/10/2006
14:31

Cher Olivier,

Vous êtes donc vous aussi atteint de cette passion contagieuse de la recherche !

Est-ce Pagnol qui nous l’a transmise, lui qui a tant travaillé sur "le mystère du masque de fer" ?

L’a-t’il contractée lui-même au contact de quelque vieil historien "Immortel" ?

Mes infos proviennent des "Annuaires Militaires" et "Annuaires de l’Armée", dont de nombreuses années sont à la BN...sauf le 1870 !... j’ai pu pourtant en consulter sur place une version seulement "répertoire"(CD ROM) de peu d’intérêt si on veut faire une recherche plus globale. Cependant,cela confirme bien la présence de "TJB Blanc" au 1er cuirassier en 1870, mais on peut suivre sa carrière sur les annuaires précédents sans pb...

L’info la plus simple à obtenir serait sa date de décès, habituellement dans le dossier LH qu’on obtient en deux jours au Caran, avec parfois, comme dans mon post sur le comte de Vandeuvre, quelques "perles": changement d’adresse pour une pension ....

Je vais essayer cela dans les prochains jours, bien que je ne croie pas trop à cette "candidature" pour l’identité de notre "Jean de X." !...

Je n’ai pas l’expérience de recherches à Vincennes, beaucoup plus compliqué d’accès : délais de réservation ... Mais qui apporterait certainement des infos, si ce "Blanc" était encore vivant en 1905 !

A suivre ...

Cordialement

[Effacer]

Olivier Engel Jacques Toussaint Jean-Baptiste BLANC
14/10/2006
16:07

Re bonjour Bruno,



Merci pour ces précisions.



Donc, si je comprends bien, vous aviez déjà envisagé cette hypothèse, puisque vous avez consulté sur place, à la BN, l’annuaire de 1870, à la recherche de J.T.J.B Blanc ?



En tout cas, c’est à mon sens un point positif supplémentaire que sa présence soit attestée au 1er Cuirassiers en 1870. Il ne pouvait donc, dans ce cas, qu’être présent à Reichshoffen. Si j’ose dire, « l’étau se resserre », même si vous ne croyez pas trop à cette candidature : Blanc est certes un nom très courant, mais il est tout de même assez troublant qu’un « Blanc » ait été propriétaire du château habité en 1905 par un ancien officier du 1er Cuirassier ayant participé à la bataille de Reichshoffen, et que l’on retrouve justement un autre « Blanc », officier dans ce régiment et présent à ladite bataille !



C’est vrai qu’il serait intéressant, et même fondamental, de connaître la date de décès de J.T.J-B Blanc, mais je pense que cette info doit figurer dans son dossier militaire.



Si vous avez le temps d’aller au CARAN dans les jours qui vienne, ce serait effectivement très bien que vous puissiez consulter son dossier de la LH.



Quant à son dossier d’officier, mon correspondant s’en charge, car il l’a réservé pour jeudi prochain. (Il est lui-même ancien officier de carrière et grand habitué du SHD)



Au fait, comment savez vous qu’il n’a pas été blessé durant la charge de Reichshoffen ?

(Vous ne m’avez pas répondu)



Amicalement.



Olivier.

[Effacer]

Olivier Engel Re: Qui était le "Colonel" ? Peut-êre la fin d'une énigme !
14/10/2006
16:10

Pardon : il convient de lire "dans les jours qui viennent" !



Olivier.

[Effacer]

Olivier Engel Des nouvelles.
20/10/2006
17:33

Bonjour à Toutes & Tous,



Le suspens touche à sa fin : mon correspondant a pu, hier, me photocopier au SHD le dossier de Jacques Toussaint Jean-Baptiste BLANC, et doit m’envoyer ce document par la poste.



Je ne sais pas encore ce qu’il contient comme informations (je ne lui avais pas donné le motif de ma recherhe)mais je devrais le recevoir en tout début de semaine.



Donc, encore quelques jours de patience et croisons les doigts !



Bien amicalement.



Olivier ENGEL

[Effacer]

Lizbec Re: Qui était le "Colonel" ? Peut-êre la fin d'une énigme !
20/10/2006
17:49

J.T.J.Blanc est décédé le 14.02.1895... soit 10 ans avant la date qui nous intéresse !...

Après Reichshoffen, il a fait partie des "100.000 hommes livrés à l’ennemi à la suite de la honteuse capitulation de Sedan"...

Dans la case "blessures" : "Néant"...

Un domicile signalé Av. de la Bourdonnais à Paris...

Une fiche d’Etat Civil mentionnant qu’il était le fils d’ un "Joseph Blanc" !....mais pas de référence dans ce dossier de Légion d’Honneur à Marseille ou ses environs...

Pour encourager des recherches ultérieures, d’autres infos dans son dossier à Vincennes ?

A suivre ...

[Effacer]

Olivier Engel Re: Qui était le "Colonel" ? Peut-êre la fin d'une énigme !
20/10/2006
19:49

Bonsoir Bruno,



Bon, bon, bon…



J’aurais préféré d’autres nouvelles, mais c’est ainsi…



Il faut donc éliminer J.T.J-B BLANC



Mais, comme vous l’écriviez, je suis moi aussi contaminé par le virus de la recherche, et je sais que rien n’est vain en ce domaine. Mon expérience en généalogie et en histoire locale m’a appris que même les résultats négatifs aident à progresser pour découvrir la vérité, et je ne me décourage pas : voilà bientôt 15 ans que je cherche la date et le lieu de décès de mon deuxième arrière-grand-père, et dans un autre domaine, l’architecte qui à établi les plans d’un manoir, malheureusement à l’abandon, à proximité de chez moi.



Je n’ai pas abandonné, et je n’abandonnerai pas non plus pour tenter de retrouver l’identité du « Colonel ».



Comme je l’ai écrit dans mon message précédent, le dossier de Vincennes doit me parvenir au début de la semaine prochaine, et je vais l’éplucher, à la recherche de tout indice intéressant : si je trouve quelque chose, je ne manquerais pas de vous en faire part sur le forum.



Il est assez peu vraisemblable que le « Joseph Blanc », propriétaire de La Rousse en 1905 et le père de J.T.J-B soit une seule et même personne, car, ce dernier étant né en 1831, son père, même en procréant très jeune, aurait été pour le moins nonagénaire en 1905…



J’ai déjà quelques idées pour la suite, et j’aurai peut-être besoin de quelques informations, que je ne manquerai pas de demander sur le forum.



Amicalement.



Olivier ENGEL

[Effacer]

Lizbec Re: Qui était le "Colonel" ? Peut-êre la fin d'une énigme !
21/10/2006
13:13

J’ai pu également consulter par esprit de système les dossiers de:

- Henri Blanc, né en 1837 à Annonay,dcd en 1913 à Monistrol sur Loire,colonel au 2ème Spahis,qui a fait toute sa carrière en Algérie et n’était pas dans l’armée du Rhin...

- Henri-Gabriel Blanc,né à Marseille en 1849,ingénieurdes Arts et manufactures...pas de carrière militaire, mais a participé à la campagne de 1870...Rien à Marseille...

Je crains que la piste"Blanc" ne soit sans issue pour notre énigme !

[Effacer]

Olivier Engel J.T.J-B Blanc n'est pas le Colonel
24/10/2006
16:20

Bonsoir à Toutes & Tous,



J’ai reçu hier matin les documents attendus, et je n’ai malheureusement pas de bonnes nouvelles à vous apprendre…



Comme l’écrit Bruno (alias Lizbec) la « piste Blanc » semble sans issue pour notre énigme : tout d’abord, le Commandant Blanc est mort dix ans avant les faits qui nous intéressent, mais le dernier espoir qui me restait, que le Joseph Blanc propriétaire du château en 1905 soit un de ses proches parents (fils, frère) vient de tomber.



En effet, Jacques Blanc n’a jamais eu d’enfants (du moins légitimes !), car le Monsieur est resté célibataire sa vie durant.



Il est d’autre part précisé dans son dossier qu’il ne possède aucune fortune personnelle. Il est était d’extraction modeste, fils d’un gendarme à cheval, et s’est engagé au 3e Cuirassiers en 1849, en qualité de simple soldat. A moins, donc, qu’un de ses frères (s’il en a eu !) ou cousins se soit soudainement enrichi, par un de ces « coups de fortune », comme il y en eut parfois sous le Second Empire, on imagine assez mal qu’un membre de sa famille proche ait pu acquérir une propriété comme le Château Saint-Antoine !



Il me semble déjà assez exceptionnel (c’est un avis strictement personnel) qu’un simple fils de gendarme, engagé volontaire à l’âge de dix-huit ans, puisse achever sa carrière avec quatre galons !



Bref, tout cela ne fait pas avancer notre affaire, mais je crois qu’il faudrait explorer d’autres pistes. J’ai visité à nouveau avec beaucoup d’attention les très beaux site et blog d’Allaudien et de Jean-Jacques, ce qui m’a permis de visualiser les lieux grâce aux photos aériennes. Mais en cent ans, la topographie a dû considérablement changer (à commencer par l’autoroute !) et une multitude de petites voies qui existent à proximité des quatre « châteaux Pagnol » n’existaient probablement pas à l’époque. Elles semblent même avoir été construites sur les parcs desdites propriétés, certainement morcelées au cours des ans.



Il existe bien une entrée d’époque sur la montée du Commandant de Robien, mais est-ce là l’entrée principale du château Saint-Antoine ? Il est très difficile, surtout quand on ne connaît pas du tout les lieux « de visu », et compte tenu de la contiguïté de l’autoroute, de s’en rendre compte…



Il serait donc intéressant de savoir s’il existait d’autres entrées, ainsi que le nom des voies qui bordaient la propriété. Peut-être quelqu’un sur le forum sait-il comment se nommait en 1905 la montée du Commandant de Robien ?



Il faudrait donc consulter un plan de ville de l’époque, ou, mieux, les plans cadastraux. J’ai trouvé grâce à mon moteur de recherches un plan de 1914, mais il ne couvre malheureusement pas les quartiers qui nous intéressent. Quant aux plans cadastraux, ils sont conservés aux archives départementales, et mon emploi du temps ne me permet malheureusement pas de me déplacer dans les Bouches-du-Rhône, à 800 km de chez moi… (Je sais par expérience que ce genre de recherche est relativement facile à mener, et je m’en serais chargé avec plaisir si j’avais été plus près des sources.)



En bref, ce qu’il nous faut trouver, c’est l’adresse officielle du château La Rousse en 1905, et, munis de cette précieuse information, rechercher, toujours aux AD, dans les listes de recensements généraux de la population.



Ceux-ci sont classés par rue et par numéro (ou lieudits le cas échéant) et l’on y trouve des informations sur toutes les personnes résidant à l’adresse indiquée, aussi bien, pour le cas qui nous intéresse, les maîtres des lieux que le personnel de maison, les fermiers, etc.



On peut y trouver entre autres les noms, prénoms, date et lieu de naissance, profession, situation dans le ménage, etc.



Ces recensements avaient lieu tous les cinq ans, les années et « 1 » et en « 6 » : il en existe donc, pour la période concernée, en 1901 et 1906 (on trouve ensuite 1911 puis 1921, 1916 n’ayant pas eu lieu du fait de la Grande Guerre.





Je ne sais pas si, parmi les membres du forum, certains habitent sur place et pourraient se déplacer aux AD 13, ou, plus simplement, si quelqu’un possède un plan de Marseille de la fin du 19e ou du début du 20e siècle, mais, si une personne peut me donner l’adresse du domaine à l’époque, je peux me charger du reste, via mes contacts généalogiques.



Bien que l’on soit à peu près certain que le « Colonel », s’il a vraiment existé, était l’habitant du château La Rousse, on pourrait en cas d’échec, appliquer le même type de recherches aux deux autres châteaux restants, celui de La Buzine étant, de faits, exclus.



J’attends de vos nouvelles et bien amicalement.



Olivier ENGEL

[Effacer]

JJ30 Re: Qui était le "Colonel" ? Peut-êre la fin d'une énigme !
25/10/2006
01:14

Le portail qui est en photo sur mon blog est bien une entrée d’époque; mais il me semble peu probable que cette entrée soit l’entrée principale car elle mène sur l’arrière du château; ce devait être plutôt une entrée de service; comme pour tous les châteaux, l’entrée principale devait se situer du côté du parc, menant sur le devant de la bâtisse, à proximité du bassin que l’on voit toujours sur les photos aériennes (mappy); cette entrée est d’ailleurs beaucoup plus logique car située du côté de La Barasse où se trouvait la route principale et le tramway. De plus, sur les mêmes photos aériennes, on devine un restant d’allée menant au château, bordée de grands arbres. Un petit pont devait se trouver juste devant ce portail pour enjamber l’Huveaune qui coule aux pieds de la propriété.

De plus, il aurait été stupide pour la famille Pagnol de sonner à l’entrée du parc se trouvant sur la Montée du commandant de Robien, ce qui l’aurait obligé à faire le tour de la propriété pour y arriver, puis revenir sur leurs pas pour descendre au château, pour ensuite repartir en sens inverse une fois leur visite au colonel terminée.

[Effacer]

Lizbec Re: Qui était le "Colonel" ? Peut-êre la fin d'une énigme !
25/10/2006
10:26

Merci Olivier pour ces renseignements précieux sur les méthodes de recherche des généalogistes !



Je serai à Marseille pour quelques jours de la semaine prochaine, et je vais essayer de faire un tour aux Archives Départementales...

[Effacer]

Olivier Engel Re: Qui était le "Colonel" ? Peut-êre la fin d'une énigme !
25/10/2006
10:47

Bonjour à Toutes & Tous,



Merci beaucoup Jean-Jacques pour vos explications, qui me permettent d’y voir beaucoup plus clair. J’avais bien repéré le château sur les photos aériennes, mais j’avais un peu de mal (sans doute par inattention) à distinguer comment était orientée la façade principale. Il est vrai que l’aile carrée et plus élevée que le reste de l’édifice, qui se trouve à gauche sur vos photos, se distingue très nettement sur les vues aériennes. La façade principale est donc orientée au sud, et il semble logique, comme vous l’écrivez, que l’entrée principale du parc soit située du même côté. C’est donc un point positif, car je sais maintenant qu’il faut rechercher une voie qui devait exister à l’époque entre le Boulevard de la Barasse et l’Huveaune. Il existe toujours, du reste, une voie qui dessert la zone industrielle et se termine en impasse, mais son nom n’est pas indiqué sur les plans.



Il nous reste donc à trouver une carte d’état-major de l’époque, ancêtre de nos cartes IGN.



Pour en revenir maintenant à mon message d’hier soir, par lequel je suggérais de consulter les recensements de 1901 et 1906, il paraît que la nuit porte conseil, et je crois que pour une fois du moins, ce dicton est vrai.



Comme je l’ai expliqué, ces documents donnent la composition exhaustive des ménages, au sens juridique du terme, c’est à dire des personnes vivant sous le même toit. Pour avoir déjà effectué ce genre de recherches sur ma région, je sais que l’on trouve dans ces listes, non seulement les habitants principaux, les membres de la famille et les domestiques, ainsi que leur éventuelle famille.



Ce dernier point est fort intéressant, car j’ai réalisé ce matin que depuis le début de cette discussion et de celles qui l’ont précédée en vue de tenter de trouver l’identité du « Comte Jean de X », un personnage important a été totalement laissé de côté, et, à moins que je ne me trompe, jamais personne sur ce forum ne l’a mentionné : il s’agit de Vladimir, l’ancien cosaque et fidèle serviteur du Colonel, qui portait régulièrement les bagages de la famille. Là encore, Marcel a peut-être un peu modifié le personnage par rapport à la réalité, mais je pense que l’on peut malgré tout retenir comme vrai qu’il était d’origine russe, ou, pour le moins, slave.



Je sais qu’à la fin du 19e et au début du 20e siècle, beaucoup de sujets aisés de Sa Majesté le Tsar Nicolas II ont acheté sur Nice et sa région des villas et châteaux, formant une communauté assez importante, au point de fonder la très belle église russe de cette ville.



Mais Nice n’est pas Marseille, et je pense qu’à cette époque ou l’immigration étrangère était plutôt rare, les ressortissants russes à Marseille ne devaient pas être légions.



Si donc, nous parvenons à trouver sur les listes de recensements, un des châtelains ayant dans son personnel de maison un homme d’origine russe ou slave, nous aurons certainement gagné la partie !



Qu’en pensez-vous ?



Bien amicalement.



Olivier.

[Effacer]

Lizbec Re: Qui était le "Colonel" ? Peut-êre la fin d'une énigme !
25/10/2006
12:35

En effet, parmi les hypothèses moins réalistes, j’ai imaginé que, comme le propriétaire de La Buzine qui employait un ancien adjudant, Joseph Blanc pouvait lui aussi employer un ancien combattant, mais plus prestigieux, blessé à Reichshoffen: "Wladimir" ou autre...

Dans l’équilibre du roman, on retrouverait ainsi un effet de symétrie utilisé souvent par Pagnol:

Le "Baron des Accates" et son garde,ancien adjudant alcoolique / le "Comte Jean de X." et son garde, ancien combattant héros de Reichshoffen...

A partir d’un fait exact,selon son habitude, Pagnol aurait ainsi enjolivé la réalité en faisant directement intervenir un Colonel de Cavalerie, et pas un simple combattant ....

[Effacer]

pg Re: Qui était le "Colonel" ? Peut-êre la fin d'une énigme !
15/05/2007
10:56

salut a tous .curieu de connaitre ce mysterieu colonel .j ai fouiller du coter militaire.bataille de reichshoffen.et aussi du 1 cuirassier mais je n ai rien de satisfesant je lache pas l afaire a plus

[Effacer]

jrom RE: Qui était le "Colonel" ? Peut-êre la fin d'une énigme !
16/08/2010
07:08

Chers amis investigateurs, j?ai suivi de près vos recherches concernant le Compte Jean de X Colonel au Premier Cuirassier. J?ai également pris connaissance des fausses pistes qui vous ont déçu. Après de nombreuses recherche personnelles concernant le parcours de Marcel Pagnol a travers les 4 châteaux de son enfance, j?avance une thèse selon laquelle le 1er château traversé par Marcel n?est pas le château de Saint Antoine mais le Château Regis.
Et par conséquent j?avance que Jean de X est le compte du château Regis et non le Compte du château de Saint-Antoine. Très intéressé par vos recherches sur les origines du Colonel Du Premier Cuirassier qui offrit les roses du Roy a Augustine je vous soumets cette piste car vous semblez bien plus au fait que moi en recherches généalogiques et semblez avoir des contacts. Avant de ne pas prendre mon propos au sérieux observez je vous prie les éléments qui étayent ma thèse.
http://jromelot.skyrock.com/

[Effacer]