Ils disent de lui...

Page précédentePage précédente

Le fils de l'instituteur marseillais a fini comme auteur de dictées, et des extraits de La gloire de mon père figurent en bonne place dans les livres de grammaire. Je ne connais pas de plus belle victoire de l'école laïque et obligatoire que cet aller et retour de la communale à l'Académie et de l'Académie à la communale.Pierre TcherniaJournaliste et réalisateur de films.

Pagnol faisait répéter ses comédiens comme au théâtre, longtemps à l'avance. Ensuite, il passait tout son temps dans le camion du son. Ce qui l'intéressait le plus, c'était d'entendre le texte pendant que l'on tournait, c'était d'écouter si les acteurs parlaient juste, de sentir l'effet d'une réplique.Suzanne de TroyeMonteuse des films de Marcel Pagnol et de Jean Renoir.

Je suis bien sûr qu'au fond Marseille sait très bien ce qu'elle doit à Marcel Pagnol. Il a fait du Marseillais un portrait épique, sublime et admirable.Jean DutourdDe l'Académie Française, écrivain.

C'était un beau jour quand Marcel débarquait, sans tambour ni trompette, au milieu de nos mornes vacances estivales à La Treille. La journée connaissait alors un remue-ménage anormal, car mon frère organisait aussitôt : grandes randonnées dans les collines, piques niques, discussions savantes très loin de nos papotages habituels.René PagnolFrère de Marcel Pagnol.

A Saint-Tropez, le vent courbait les roseaux où il avait l'habitude de tailler ses porte-plumes, car sa magnifique écriture de bon écolier, il la moulait avec des plumes qu'il trempait, comme jadis, dans un petit encrier. Il fabriquait sa phrase à haute voix, et la copiait, bien noire, sur de longues feuilles blanches.Pierre TcherniaJournaliste et réalisateur de films.

Marcel Pagnol a vécu au XXème siècle. Il aurait tout aussi bien pu vivre au XVIIème ou dans l'Antiquité, ça n'aurait pas enlevé une miette de son génie...Jean DutourdDe l'Académie Française, écrivain.

Marcel est le centre de tout ce petit monde qui, en réalité, est très grand par son importance. Ne nous y trompons pas. Le cinéma français existe parce qu'il y a encore des indépendants, des gens qui ne sont pas soumis aux trusts.Jean RenoirRéalisateur de films.

Pagnol, c'est le poète de Marseille, bien d'avantage que Marius, que Panisse et même César. Il est Marseille.Marcel AchardDe l'Académie Française, auteur dramatique.

Mes souvenirs sur le tournage de César, le troisième volet de la trilogie, sont différents. Pagnol avait passé le cap : c'était lui qui dirigeait. Sa brillante réussite antérieure au cinématographe et la compétence qu'il y a acquise immédiatement dans toutes ses branches sont bien connues.Pierre FresnayComédien

Le cinéma de Pagnol, sincère, authentique, ce cinéma dont on reconnaîtra plus tard qu'il est 'le plus pur qui soit', c'est avec Jofroi qu'en seront jetées les prémices, et c'est avec Angèle qu'il atteindra, pour la première fois, le chef-d'œuvre.Raymond CastansEcrivain

Il vient d'avoir soixante ans, et il en paraît quarante, à peine. Il est de taille moyenne, assez fort, rayonnant de santé, la vraie, celle qui ne doit rien au sport. Il lui arrive de revêtir son habit vert et de prendre son bicorne, le jeudi, mais le plus souvent, il n'a même pas de cravate et porte un tricot de marin ou de joueur de boules.Bernard de FalloisPostface «Le temps des amours»

Midi approche. Les cigales crépitent dans l'air sec. On commence à attendre avec impatience le moment du pastis. Voilà comment, à la manière provençale, on fait du cinéma. Il faut connaître tout cela pour comprendre la vie qui anime les films de Pagnol. Ce n'est pas seulement la vérité d'un film qui sonne juste, c'est aussi cette sympathie, cette communion.Pierre LeprohonJournaliste, sur le tournage de Manon des Sources.

Le tournage de Manon a été dans l'ensemble très dur. C'était pendant l'été 52, il faisait une chaleur torride et le village où nous jouions a été coupé d'eau pendant des semaines, exactement comme dans le film. Les voitures n'y arrivaient pas, il fallait, tous les jours, faire des kilomètres à pied… A part ça, l'ambiance était merveilleuse.Jacqueline PagnolEpouse de Marcel Pagnol.

Le souvenir le plus vif que je garde de lui est le Pagnol avec un vieux pantalon, des espadrilles, la chemise ouverte, s'amusant avec ses collaborateurs, ses électriciens, jouant aux boules, d'une gaieté, d'une fertilité de propos extraordinaire, tout en dirigeant admirablement tout le monde.Robert VattierComédien

Il ne donnait jamais d'interdiction aux comédiens. On parlait pendant le déjeuner de la scène qu'on allait tourner ensuite, il nous disait : ' Il se passe telle chose là', et c'est tout. La scène avait été écrite pour vous , il n'y avait qu'à se laisser aller.Robert VattierComédien

En France, un auteur de génie avait réussi à créer une organisation parfaitement efficace pour la diffusion de ses films. C'est Marcel Pagnol. Non seulement il se limitait géographiquement, comme Bergman, mais il se limitait aussi historiquement.Jean RenoirRéalisateur de films.

Tourner avec Marcel, c'est ne plus savoir où commence le travail, où finit le plaisir…Il a le sens des dialogues jusque dans la vie et on ne discerne plus très bien, au bout de la journée, quelles sont les répliques qui ont été enregistrées et celles dont il a enrichi les instants de repos.FernandelComédien

Assurément, les méthodes de Pagnol ne ressemblent à aucune autre. Il ne suffit pas qu'il soit son scénariste, son dialoguiste, qu'il réalise pour sa propre firme, sur une terre qui est la sienne. Ce film qu'il tourne est aussi une œuvre, dans le sens artisanal d'une chose faite avec ses mains, avec ses compagnons. Marcel Pagnol fabrique un râteau, déplace la table du meunier. Ici, pas de hiérarchie, pas de spécialisation ; on fait œuvre commune...Pierre LeprohonJournaliste, sur le tournage de Manon des Sources.

Quand j'ai accepté Angèle, je me suis dit : 'Si dans ce film tu n'émeus pas les spectateurs, tu n'auras plus qu'à jouer des vaudevilles toute la vie.'FernandelComédien

Marcel, c'est un soleil : quand il pénètre dans une pièce, il l'éclaire.Joseph PagnolPère de Marcel Pagnol.