Fanny Agrandir l'image

Fanny

T42

New product

6,50 € TTC

"Fanny" de Marcel Pagnol. Théâtre (poche). Collection Fortunio.

Plus de détails

Partagez

"Fanny" de Marcel Pagnol. Théâtre (poche). Collection Fortunio.
 
CÉSAR
Où en étais-je ? Continuons, attention :
"Quand tu vas commencer à mesurer le fond de la mer, fais bien attention de ne pas trop te pencher, et de ne pas tomber par dessus bord et là où ça sera trop profond, laisse un peu mesurer les autres."
Je le connais, moi, M. Marius ; quand il avait quatre ans, un jour que je l'avais mené à la pêche sur la barquette de Panisse, il se penche pour regarder sa ligne et pouf un homme à la mer !
C'est vrai qu'à ce moment-là, il avait la tête plus lourde que le derrière, et que depuis ça s'est arrangé. Relis-moi la dernière phrase.
FANNY
"Laisse un peu mesurer les autres."
CÉSAR
Souligne les autres. Bien épais. Bon.
"Et si quelqu'un... à bord avait la peste, ne lui parle que de loin et ne le fréquente plus, même si c'était ton meilleur ami. L'amitié est une chose admirable, mais la peste, c'est la fin du monde. Ici, tout va bien et je me porte bien, sauf une colère terrible qui m'a pris quand tu es parti, et qui n'est pas encore arrêtée. La petite Fanny ne va pas bien. Elle mange pour ainsi dire plus rien et elle est toute pâlotte." (Fanny s'est arrêtée d'écrire.)
"Tout le monde le remarque et dans tout le quartier les gens répètent toute la journée : "La petite s'en ira de la caisse, et César partira du ciboulot. "Aussi, Honorine me fait des regards sanglants, et chaque fois qu'elle me regarde, je me demande si elle ne va pas me tirer des coups de revolver, et j'en ai le frisson de la mort."
Pourquoi tu n'écris pas ?
FANNY
Écoutez, César, ça, je ne crois pas que ce soit nécessaire de le mettre parce que ça va lui faire de la peine.

30 autres produits dans la même catégorie :