langues

La vente aux enchères GRAND HÔTEL INTERCONTINENTAL MARSEILLE HOTEL-DIEU

Au profit du Fonds de Dotation Marcel Pagnol

1ÈRE VENTE AUX ENCHÈRES EXCEPTIONNELLE

GRAND HÔTEL INTERCONTINENTAL MARSEILLE HOTEL-DIEU

La vente aux enchères

Des objets uniques tels que deux plumes en inclusion, trois tapuscrits de Marius, Fanny et César, avec corrections manuscrites de l’auteur et des oeuvres réalisées par un collectif d’artistes autour de son univers. Vente aux enchères ouverte et retransmise en direct au cours du diner sur le site www.drouotonline.com assurée par la Maison de ventes Damien Leclere.

Les lots mis en vente ici

Le Fonds de Dotation Un Fonds de dotation dépositaire du patrimoine de la Provence

Créé par Jacqueline et Frédéric Pagnol, le Fonds de dotation a pour principale mission la conservation, la pérennisation ainsi que la promotion de l’œuvre et de l’image de Marcel Pagnol. Le Fonds est constitué de véritables trésors liés à sa vie privée et à son œuvre : caméras, objectifs, affiches, bureaux, manuscrits, tableaux, habits d’académicien, brevets d’inventions… Au delà de son action dans les domaines du cinéma, de la littérature et du théâtre, le Fonds de dotation Marcel Pagnol ambitionne à terme la création d’un musée Marcel Pagnol dans le département des Bouches-du-Rhône.

Inscriptions Au grand dîner de gala le 8 octobre 2018

Frais de participation : 250€ / personne Défiscalisation : 66% particulier / 60% entreprise Tenue de cocktail souhaitée

S'inscrire et payer ici

Première mondiale : La vente aux enchères : Des objets uniques tels que deux plumes en inclusion, trois tapuscrits de Marius, Fanny et César, avec corrections manuscrites de l’auteur et des oeuvres réalisées par un collectif d’artistes autour de son univers.

Marcel Pagnol, ventes aux encheres, Grand hotel Intercontinental, Hotel Dieu

Lire la suite

Jules et Marcel, une pièce mythique au Festival Off

« Ce spectacle est l’histoire de l’éternelle amitié entre mon Grand-père, Marcel Pagnol et Raimu, son ami et acteur fétiche. » Voilà comment Nicolas Pagnol, le metteur en scène de « Jules et Marcel » définit cet excellent spectacle incontournable au Festival Off d’Avignon, programmé du 6 au 29 Juillet à 12h25 au Théâtre Le Petit Chien.

Jules et Marcel

Le pitch :
Tout commence en 1929 lorsqu’un certain Marcel Pagnol, jeune auteur provincial encore inconnu frappe timidement à la porte de la loge d’un certain Jules Muraire alias « Raimu », star montante de la scène théâtrale comique française, pour lui proposer le manuscrit d’une certaine pièce intitulée « Marius »…

Jules et Marcel reprennent souffle et vie au travers de leur correspondance retrouvée dans les archives familiales. Leur joute épistolaire joyeusement féroce donne au public l’occasion de redécouvrir ces deux géants sous un angle plus humain.

C’est aussi l’occasion d’entendre Marcel Pagnol dont la parole était rare, préférant selon ses propres mots « faire parler les autres ».
La présence de Nicolas Pagnol qui signe la mise en scène intensifie évidemment l’émotion véhiculée par le spectacle et lui confère une saveur toute particulière.
Du rire, des engueulades et de l’émotion au programme !

Jules et Marcel

Les comédiens :
Frédéric Achard est Jules Raimu, cet acteur talentueux, membre du groupe mythique Quartiers Nords, a su perpétuer la grande tradition des comédiens méridionaux.Travaillant main dans la main avec Nicolas Pagnol, il a été l’un des concepteurs des « Randonnées théâtrales » qui draine un public toujours plus nombreux autour des œuvres de Marcel Pagnol jouées dans l’écrin naturel des collines.

Christian Guérin incarne Marcel Pagnol, ce funambule de l’expression est tour à tour professeur de théâtre, metteur en scène, auteur, comédien, jongleur, clown, maître praticien en PNL . Son rêve : que son art soit rond pour en faire plusieurs fois le tour, ou pour le peindre en rouge et le mettre au bout du nez.

Jules et Marcel

Gilles Azzopardi est le Narrateur, avec sa compagnie théâtrale, Les Spécimens, il monte et joue ses propres pièces et cumule ainsi les casquettes d’auteur dramatique, comédien et metteur en scène, mais aussi professeur de théâtre.

La magie du théâtre vibre tout particulièrement dans cette pièce qui permet au public d’assister à la rencontre de ces deux personnages marquants de l’histoire du cinéma. Jules et Marcel, une pièce émouvante, authentique et forcément jubilatoire… à l’image des gens du Midi !
Une production de la Cie Dans la cour des Grands en Co réalisation avec le Chien qui Fume, scène d’Avignon.
Théâtre Le Petit Chien 76 rue Guillaume Puy 84000 Avignon
6 au 29 Juillet à 12h25
Relâche les 11, 18 et 25 juillet
Résa : 04.84.51.07.48

 

Marcel Pagnol, jules et marcel

JE TE SOUHAITE BEAUCOUP D’ENNEMIS COMME MOI

JE TE SOUHAITE BEAUCOUP D’ENNEMIS COMME MOI

Pour la première fois révélées au grand jour, les lettres de Marcel Pagnol à ses proches, à Jean Giono, Georges Simenon, Albert Cohen...

On le sait, Pagnol a toujours été un grand tendre, doublé d'un grand pudique. Les correspondances exhumées par Nicolas, son petit-fils, nous dévoilent ainsi un pan de vie qu'il avait tenu à l'abri des regards. Dans ses Souvenirs d'enfance, il nous avait accueillis à Marseille, au sein de sa famille, et nous avait présenté Joseph, son instituteur de père, et le petit Paul, son frère : à présent, tous deux observent leur Marcel (devenu grand) triompher à Paris, au théâtre. Plus tard, marié à la belle Jacqueline, il écrit lui-même à son fi ls, toujours attentif, inquiet parfois. La mort lui a pris déjà tant d'êtres chers. Chez Marcel, l'intime est littéraire et le littéraire devient intime lorsqu'il s'adresse à Jean Ballard, avec lequel, à dix-huit ans, il fonda une revue, puis à Jean Giono, qu'il considère comme un génie. Autres correspondants, Georges Simenon et le fidèle Albert Cohen. Le premier est au sommet de sa gloire et le second travaille à son grand oeuvre – ni jalousie ni rivalité entre eux. Ils prophétisent la guerre atomique : Pagnol envisage son départ pour le Connecticut. En coulisses, Pierre Benoit intrigue pour qu'il soit reçu parmi les Immortels. Kessel évoque quelques soirées mémorables et Maurice Druon est ébloui par les romans tardifs... Lire ces correspondances, c'est partager la vie d'un homme et pénétrer le quotidien d'un créateur, comprendre l'histoire singulière d'une réussite à la française.

« Par le savant mélange de subtilité et de simplicité, de hauteur d'expression, de pureté de langue et d'amitié, d'humour, de tendresse et de familiarité qui est tout son style, Pagnol nous parle comme à l'oreille. » Philippe Caubère.

Nicolas PAGNOL et Thierry DEHAYES

Préface de Philippe CAUBÈRE

Marcel Pagnol, Nicolas PAGNOL, Livre, JE TE SOUHAITE BEAUCOUP D’ENNEMIS COMME MOI, Philippe CAUBÈRE

Colombe Schneck reçoit le prix Marcel Pagnol 2018

Colombe Schneck reçoit le prix Marcel Pagnol 2018

L'auteure a été récompensée pour Les guerres de mon père (Stock).

Pour sa 18e édition, le prix Marcel Pagnol a récompensé, lundi 25 juin, Colombe Schneck pour Les guerres de mon père, paru en janvier chez Stock.

La romancière interroge ici le parcours de son père afin de comprendre ce qu'il a vécu et comment ses expériences douloureuses ont forgé sa personnalité: l'exil des Juifs polonais vers la France, la Seconde Guerre mondiale et la guerre d'Algérie. Le roman avait été finaliste du Grand Prix RTL-Lire.

"Avec Les Guerres de mon père, Colombe Schneck "traque" les enfances, les parcours, les images, les vies de son père, de son grand-père et les mêle aux siens. En remontant, en étirant le temps du souvenir aussi loin que possible", fait valoir le communiqué du prix Marcel Pagnol.

Le Prix Marcel Pagnol, doté de 3000 euros par Marcel Pagnol Communication, a été créé en 2000 à Aubagne par Floryse Grimaud, en même temps que le festival Terres d'enfance.

Le jury présidé par Daniel Picouly, est composé de Guy Goffette, Dominique Guiou, Karin Hann, Xavier Houssin, Stéphanie Janicot, Nicolas Pagnol, Jean-Noël Pancrazi, Claude Pujade-Renaud et Floryse Grimaud. Il a accueilli dans ses rangs cette année, Mohammed Aïssaoui, connaisseur de l’œuvre de Marcel Pagnol.

En 2017, c'est Laura Alcoba qui a reçu ce prix pour La danse de l’araignée, paru chez Gallimard.
 
 

Marcel Pagnol, Paris, Lauréat Prix Marcel Pagnol, Prix, 2018, Colombe Schneck, Fouquets