Marseille

Page précédentePage précédente

"je voyais dans mes rêves
le peuple joyeux des pêcheurs...
les petits bars ombreux le long des quais,
et les fraîches Marseillaises
aux éventaires de coquillages...". Marcel Pagnol

Naturellement, Marseille est la ville de Marcel Pagnol.

Il y vit la majeure partie de son enfance et de son adolescence. S'il s'en absente quatre années, c'est pour mieux y revenir et tourner les films qui immortaliseront le Vieux Port : Marius (1931), Fanny (1932), César (1936). En 1933, il crée les laboratoires, puis les Studios Marcel Pagnol, impasse Jean Mermoz, derrière le Prado. C'est là qu'il va vivre et travailler avec son équipe d'acteurs et de techniciens.

La déclaration de guerre voit déferler une cohorte d'artistes qui fuient les Allemands de la zone occupée. Tous sont accueillis à bras ouverts par Marcel et les siens. Le laboratoire est le seul de la "zone libre" et l'on y développe, entre autres, les actualités destinées à convaincre les Américains d'entrer en guerre. Marcel, qui veut fonder une "Cité du Cinéma", achète alors le domaine et le château de La Buzine (dans le onzième arrondissement de Marseille).

Ce projet ne verra malheureusement jamais le jour.
Mais Pagnol restera toute sa vie profondément attaché à ces lieux où il a vécu ses années de formation et l'éclatement de son génie cinématographique dans une ambiance d'amitié et de fraternité joyeuse.